iTube passe par le smartphone pour repérer les allergies

Par 27 décembre 2012 Laisser un commentaire
iTube

L'accessoire se branche sur le téléphone et en exploite ses capacités comme l'appareil photo pour déterminer la présence d'allergènes dans des aliments.

La multiplication des applications de gestion de sa santé sur smartphone illustre l'engouement pour ce canal et sa capacité à populariser l'envie de reprendre la main sur sa santé. Quand une application ne suffit pas, une autre solution est d'ajouter un élément au téléphone. En témoigne le lecteur de glycémie de Sanofi Aventis, l'iBGstar. Dans la même veine, une équipe de l'école d'informatique et de sciences appliquées de l'UCLA a mis au point un accessoire léger se fixant à un smartphone pour détecter les allergènes communs (arachides, amandes, œufs, gluten et noisettes) dans les échantillons alimentaires. Appelé iTube, cet accessoire utilise l'appareil photo intégré de l’appareil mobile et une application qui exécute un test avec un niveau de sensibilité dit égal à celui d’un laboratoire. Au-delà d'une réponse "oui" ou "non" quant à savoir si les allergènes sont présents, le test permet aussi de quantifier la quantité dans un échantillon. Pour cela il use de tests déjà connus sous le nom de dosage colorimétrique.

Vérifier la quantité d'allergènes

En effet, des échantillons d'aliments sont d'abord broyés et mélangés dans un tube à essai avec de l'eau chaude et un solvant d'extraction.  Ce mélange est laissé au repos pendant plusieurs minutes. Puis, l'échantillon préparé est mélangé avec une série d'autres liquides réactifs de test. La préparation complète dure environ 20 minutes. Une fois prêt, il est mesuré optiquement grâce à l'appareil photo du téléphone et une application intelligente s'exécutant sur le téléphone. Le kit convertit numériquement les images brutes de la caméra du téléphone portable et ainsi mesure  la concentration d'allergènes détectée dans les échantillons alimentaires. Cet appareil se destine aux parents, mais aussi aux écoles, restaurants et autres lieux publics qui proposent de la nourriture.

Une plate-forme pour créer une base de données

De plus, les scientifiques ont créé une plateforme iTubes qui permettrait aux utilisateurs d’envoyer les informations contenues dans les analyses des produits afin de créer une base de données comprenant des statistiques sur les allergies, couplées avec l'information géographique. Pour information, les allergies alimentaires toucheraient 8% de la population infantile et 2% des adultes. Bien que le consommateur soit protégé par les lois qui réglementent l'étiquetage des ingrédients dans les aliments préemballés,  il existe encore des cas de contaminations croisées. 

Haut de page

Vos commentaires

(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Aucune balise HTML autorisée
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

En soumettant ce formulaire, vous acceptez la politique de confidentialité de Mollom.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas