iWatch ou Google Glass ? Les consommateurs préfèrent les objets intelligents moins intrusifs

Par 27 juin 2013 Laisser un commentaire
homme qui porte les Google Glass

Les "wearable devices" (technologies portatives ou embarquées) sont en plein essor. Cependant, il est encore difficile de savoir quelle forme ils vont effectivement prendre, et comment les consommateurs voudront les porter au quotidien.

Google Glass, iWatch, tissus intelligents, lentilles de contact intelligentes… Les « wearable devices » ou technologies embarquées, n'en sont qu'à leurs débuts. Difficile, donc, de deviner quelle forme ils prendront effectivement. De la rumeur d'une montre intelligente chez Apple au projet Google Glass ou au FuelBand de Nike, les géants technologiques parient sur différentes options, et différents objets. Malgré les sérieuses craintes en matière de confidentialité, le lancement récent de Google Glass a également suscité beaucoup d'excitation autour des « wearable devices » en général. Mais la question reste de savoir si et surtout comment les consommateurs seront disposés à les porter effectivement dans la vie de tous les jours. Portra-t-on des montres ? Des lunettes intelligentes ? Des tatouages ? Les fabricants de « technologies portatives » se lancent dans moult prototypes, qui laissent tous entrevoir un futur et des usages différents. Une enquête de Forrester suggère que pour le moment, la plupart des personnes préféreraient en fait le format « montre ».

Les « wearable devices » suscitent un certain enthousiasme

Selon ce rapport, 12% des adultes américains se déclarent prêts à acheter Google Glass s'ils le pouvaient – elles sont encore indisponibles au grand public - ce qui représente 21,6 millions de personnes. Un chiffre conséquent sachant que la plupart des personnes interrogées ne les ont jamais essayées. Pire, 28% des adultes américains se disent prêts à acheter une montre intelligente, bien que si l'iWatch ne soit pas encore sortie. 29% des gens apprécient les appareils clippés aux vêtements et 18 % préfèrent ceux clippés aux chaussures. 12% apprécieraient une technologie embarquée dans les vêtements et 12% sont en faveur d'une technologie embarquée dans les bijoux. Les tatouages sur la peau (3%), les lentilles de contact (4%) et les objets autour du thorax (6%) sont les options les moins plébiscitées.

La technologie la moins dérangeante garde la préférence

De manière générale, les consommateurs semblent préférer les appareils portables les moins gênants, qui s'intègrent avec souplesse dans leur vie et leur comportement actuels. Ainsi, une montre ou un objet clippé, qui rappelle un kit main-libre de portable ou un iPod mini, plaisent assez au grand public. Toutefois, selon Forrester, « Google Glass ne cesse de s'améliorer par des mises à jour en direct et de nouvelles applications et il ne fait aucun doute qu’avec le temps, Glass deviendra le nouvel iPhone. » Le rapport explique que les principaux atouts de Glass sont le confort, la qualité audio et l'accès simplifié aux données de géolocalisation et aux informations. La technologie portative n'en est qu'à ses débuts. 2013 pourrait être ceci dit marquer un tournant dans ce secteur, notamment grâce au soutien des géants technologiques. Google prévoit de commercialiser ses Google Glass d’ici la fin de l’année, et avec un peu de chance, 2013 verra également la sortie des premières versions des montres intelligentes de Samsung ou d'Apple. 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas