Comment j'ai réinventé la roue avec un fil à couper le beurre

Par 14 décembre 2010
Erreur 404

Un cri primal de séminaire de motivation pour cadres qui veulent rayer la parquet est récemment sorti de mes cordes vocales, aidé par le souffle de CO2 tout juste expulsé de mes poumons. J'aurai tout aussi pu pouffer en montrant ma petite lucarne plus si petite que cela du petit doigt en proférant un "hou la honte" du plus bel effet, mais c'est l'ire qui a gagné.

L'origine de l'ire ? Une publicité.

La date de l'ire ? m'en rappelle plus

Pourquoi l'ire ? parce que point trop n'en faut

Où s'est déclenché l'ire ? sur mon canapé, entre le premier et le troisième coussin

Oui, vous chez Olympus, ou tout du moins les créatifs de l'agence de pub d'Olympus, s'il vous plait, nous parler d'un appareil photo qui autorise les "effets de vitesse". Franchement, les gars, vous commercialisez un appareil avec un objectif qui permet de prendre des photos en prenant en compte la profondeur de champ et la vitesse d'obturation ? Ouaouh, quelle innovation ! C'est vrai que depuis que j'ai offert le petit labo photo, vous savez une boite en carton au fond duquel se trouve le papier argentique éclairé fugitivement par un petit trou qui perce le couvercle, je n'avais pas vu plus belle fonction sur un appareil photo. M'enfin, c'est toujours bon de savoir que le numérique a enfin réussi à recréer l'appareil photo en virant la pellicule au passage. Le seul regret, que la métamorphose n'ai pas été jusqu'au bout, en reliant l'appareil directement en 3G ou en WiFi avec une plate-forme de publication et de partage.

La semaine prochaine, je reviendrai sur "l'effet vapeur" du fer à repasser de l'ère numérique.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas