Jack Lang fait le point sur les campus numériques.

Par 07 novembre 2001
Mots-clés : Smart city

Depuis la rentrée, Jack Lang, le ministre de l’Education Nationale, a lancé 7 campus virtuels, offrant aux étudiants une formation universitaire à distance. Tous les campus numériques, inaugurés cet...

Depuis la rentrée, Jack Lang, le ministre de l’Education Nationale, a
lancé 7 campus virtuels, offrant aux étudiants une formation universitaire
à distance. Tous les campus numériques, inaugurés cette année et ceux
encore en projet, sont portés entièrement par les universités. Tous les
étudiants, entrant dans ce dispositif, seront inscrits à l’université dans
les mêmes conditions que les autres. Les diplômes délivrés seront des
diplômes universitaires classiques.
Pour l’instant, les campus numériques concernent d’abord les étudiants ne
pouvant pas accéder à des parcours plus traditionnels, comme par exemple
ceux qui ont une activité professionnelle ne leur permettant pas
d’assister à des cours « classiques » ou ceux qui ne peuvent pas se
déplacer dans les universités de leur choix. Des inscriptions d’étudiants
étrangers sont également attendues.
Un campus numérique permet non seulement de suivre un enseignement à
distance, mais doit également offrir aux étudiants des services
personnalisés nouveaux comme la possibilité d’interroger son professeur en
ligne via des e-mails ou de recevoir des conseils ou des informations
personnelles.
Selon Jack Lang, les campus numériques ne se substitueront pas aux
universités, mais offriront des possibilités nouvelles. Ils permettent de
rendre accessibles des formations à distance pour le milieu rural ou pour
des jeunes à mobilité réduite. Plus généralement, ils faciliteront l’accès
à la connaissance, mais leur mise en place se fera progressivement par
module.
(Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 7/11/2001)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas