Le japonais NTT DoCoMo crée le téléphone « portefeuille »

Par 17 juin 2004
Mots-clés : Smart city, Asie-Pacifique

La mode du « deux en un », du « trois en un », etc. ne s’applique pas qu’au shampooing et à la lessive. Elle a aussi ses entrées dans le domaine de la téléphonie mobile, et ce depuis quelques...

La mode du « deux en un », du « trois en un », etc. ne s’applique pas qu’au shampooing et à la lessive. Elle a aussi ses entrées dans le domaine de la téléphonie mobile, et ce depuis quelques temps maintenant. L’arrivée d’appareils photo numériques, d’applications calendaires et même de jeux était le signe précurseur de cette mode, qui s’affirme complètement aujourd’hui avec la dernière invention de l’opérateur NTT DoCoMo.

Il s’agit d’un téléphone portable, qui non content d’être déjà équipé d’un appareil photo numérique, ou encore d’un accès à Internet va devenir un véritable portefeuille. C’est-à-dire qu’il permettra à son utilisateur d’effectuer des paiements électroniques (en le passant devant une borne spécifique), de passer les portillons des gares et des stations de métro, de s’identifier à l’aéroport, etc.

La liste des applications est très longue : c’est potentiellement un véritable portefeuille qui à terme pourra inclure de nombreuses applications et servir de clef de maison ou de voiture, de cartes de réduction, de papiers d’identité…

Commercialisé dès le mois prochain au Japon, l’invention de DoCoMo sera équipé de la puce « Felica », conçue par Sony et déjà exploitée sur certains supports de paiement électronique, de badges d’identification dans les entreprises ou sur les titres de transports prépayés.

Sony et DoCoMo commercialiseront la licence de ces nouveaux appareils à d’autres opérateurs de téléphonie mobile, et se partageront les revenus de leur système commun.

Reste la question de la sécurité de ces nouveaux appareils… Heureusement, NTT DoCoMo a pensé à cela aussi, et a prévu la mise au point d’une fonctionnalité permettant de bloquer son portable soi-même à distance.

(Atelier groupe BNP Paribas - 17/06/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas