Le japonais préfère le combiné au réseau

Par 02 janvier 2008
Mots-clés : Smart city

Les utilisateurs nippons ayant souscris à une offre mobile privilégient la qualité de l'appareil mis à leur disposition. La qualité des communications n'est pas le principal facteur de satisfaction.

Les opérateurs qui mettent en avant la qualité de leur réseau ont du souci à se faire. En effet, c'est la qualité du téléphone mobile qui est l'élément le plus important pour l'utilisateur japonais. Selon l'enquête "Japan Mobile Telephone Service Customer Satisfaction" menée par le cabinet d'analyse J.D. Power, près d'un tiers des sondés ont indiqué que l'appareil mis à leur disposition dans le cadre d'une offre mobile est un élément de satisfaction majeur. Plus surprenant, l'image de marque de l'opérateur est le second facteur déterminant pour l'utilisateur nippon. Sur les sept mille clients interrogés, ils étaient en effet près d'un quart à considérer "l'aura" de ces derniers comme un gage de qualité. Autres facteurs de satisfaction : la diversité des offres en termes de prix, les services/fonctions autres que la voix et la relation client. A noter : la qualité des communications et la couverture réseaux n'apparaissent qu'au dernier rang des préoccupations des utilisateurs japonais.  
"au" fait l'unanimité
au est l'opérateur le plus apprécié des japonais. La filiale communications de KDDI s'impose sur tous les critères d'évaluation soumis au jugement des utilisateurs nippons. Ainsi, l'opérateur se classe premier sur la qualité des appareils proposés, les prix, l'image... J.D. Power insiste par ailleurs sur la qualité de couverture de son réseau, un aspect sur lequel le prestataire mobile s'illustre particulièrement à en croire les résultats de l'enquête. NTT DoCoMo est bon deuxième dans chacune des neuf principales régions japonaises concernées par cette enquête de satisfaction. Le cabinet souligne notamment une progression de cet opérateur en termes de qualité des communications et de couverture réseau. Softbank Mobile est le troisième opérateur du point de vue des utilisateurs, indique l'enquête.
Changements d'opérateur fastidieux
Le cabinet relève par ailleurs une proportion croissante d'utilisateurs ayant changé de fournisseur de service mobile cette année. Une tendance qui trouve notamment son origine dans la mise en place du système de portabilité des numéros de téléphones mobiles depuis octobre 2006. Le pourcentage d'utilisateurs déclarant envisager de changer d'opérateur dans les mois à venir a cependant décliné à 6 % en 2007 contre 13 % en 2006. "Les utilisateurs de téléphones mobiles sont désormais plus au fait de la procédure et des frais exigés lors du changement de fournisseur de service. Néanmoins, le lancement d'offres à bas prix mais nécessitant une souscription sur deux ans et les frais d'ouverture de ligne découragent les consommateurs", a déclaré Yuji Sasaki, analyste à J.D. Power Asie-Pacifique.

(cliquez pour agrandir)

L’Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas