Jet Multimédia devrait annoncer aujourd'hui "une importante acquisition".

Par 04 mai 1999
Mots-clés : Smart city, Europe

Spécialisé dans la conception et l'hébergement de centres serveurs multimédias, les services en ligne et l'accès à Internet, Jet Multimédia doit annoncer aujourd'hui une importante acquisition en Fr...

Spécialisé dans la conception et l'hébergement de centres serveurs
multimédias, les services en ligne et l'accès à Internet, Jet Multimédia
doit annoncer aujourd'hui une importante acquisition en France "qui va
plus que doubler notre taille" précise Pierre Col, directeur du marketing
"nous avons toujours dit que nous dépenserions les 100 millions de F que
nous avons levé en Bourse l'an dernier. Nous avons saisi l'opportunité qui
s'est présentée".
Les analystes financiers ont approuvé la nouvelle, comme le précise l'un
d'entre eux "une telle opération leur permet d'atteindre un poids qui
devient significatif. D'autant que jusqu'à présent les achats qu'ils ont
effectués n'ont pas eu d'impact négatif sur leurs marges, et des synergies
vont peut-être pouvoir être mises en oeuvre dès cette année".
Par ailleurs, Jet Multimédia vient d'annoncer pour 1998 un chiffre
d'affaires de 232,7 millions de F, en hausse de 24,9 %, un bénéfice
d'exploitation de 46,2 millions de F, en progression de 36,3 % et un
profit net après amortissement des survaleurs de 23,6 millions de F (+
26,2 %).
Son logiciel d'accès à Internet reposant sur un paiement à la durée de
consultation, France Explorer a généré 65 millions de F de facturation.
100 millions de F sont attendus cette année. Pierre Col précise "nous en
sommes à 650 000 kits installés en France et nous pensons arriver à 900
000 à la fin de 1999. Le produit cible de plus en plus les particuliers.
Le 10 mai, nous allons ouvrir ce service en Belgique et le mois suivant en
Hollande, où nous visons une part de marché de 10 % identique à celle que
nous avons en France".
Face à la concurrence qui se met à proposer à son tour des accès gratuits,
Pierre Col reste serein "nous allons faire en sorte que notre service qui
devient le modèle qui s'impose soit vendu entre 50 et 60 centimes la
minute, contre 1,29 F la journée aujourd'hui et 85 centimes le soir. En
parallèle, nous communiquerons sur la qualité de notre offre justifiant
nos tarifs".
(Les Echos - le Quotidien du Multimédia - 5/05/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas