Le jeu en ligne est plus lucratif que les réseaux sociaux

Par 17 août 2007
Mots-clés : Future of Retail

Le jeu détrône les réseaux sociaux sur Internet en terme de fréquentation. Le business model du premier est également plus évolué. Mais ces avantages pourraient être fragilisés par l'engouement pour les vidéos en streaming.

Le jeu détrône les réseaux sociaux sur Internet en terme de fréquentation. Le business model du premier est également plus évolué. Mais ces avantages pourraient être fragilisés par l'engouement pour les vidéos en streaming.
Les internautes américains préfèrent jouer à des jeux en ligne plutôt que se rendre sur les sites communautaires ou de partage de vidéos, annonce le cabinet d'études Parks Associate dans son étude Casual Gaming Market Update. En effet, plus d'un tiers des utilisateurs adultes du web joue à des jeux en ligne au moins une fois par semaine. Au contraire, ils sont à peine 20 % à se rendre sur des réseaux sociaux. "Malgré la popularité de YouTube, MySpace et Facebook, le jeu reste le divertissement virtuel favori", explique James Kuai, analyste pour Parks Associate.
Un modèle économique mature et hétérogène
"Le jeu représente également de nombreux avantages au niveau business", ajoute-t-il. Au contraire des réseaux sociaux et des sites qui proposent de la vidéo en streaming, qui reposent uniquement sur la publicité pour se rémunérer, le jeu sur Internet profite d'un modèle économique plus évolué et hétérogène, qui incluse la publicité autour et dans le jeu, la possibilité de tester avant d'acheter, l'abonnement et le paiement en plusieurs fois".
Trouver de nouveaux secteurs de développement
Mais cet avantage pourrait n'avoir qu'un temps. En effet, le taux de croissance annuelle du nombre de joueurs en ligne, s'il atteint les 80 %, fait pâle figure au regard de celui des aficionados des sites de vidéos en streaming, qui dépasse les 120 %. Au secteur du jeu de parvenir à capter cette audience potentielle. Dernier enjeu : "trouver des moyens de mieux monétiser le système actuel", explique l'analyste.

(cliquez pour agrandir)
Les internautes américains ont la fibre du jeu plus que celle de la communauté

(Atelier groupe BNP Paribas – 17/08/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas