Les jeunes doivent prendre part à la réflexion sur les données privées

Par 06 juin 2011
Etudiants

Les problématiques liées au contrôle de la vie privée en ligne et le droit à la propriété intellectuelle sont plus que d'actualité en raison de l'usage massif des réseaux sociaux.

Les problématiques liées au contrôle de la vie privée en ligne et le droit à la propriété intellectuelle sont plus que d'actualité en raison de l'usage massif des réseaux sociaux. Dans ce débat, les jeunes sont souvent oubliés et pourtant, ils sont souvent les premiers accros à Internet.
A Singapour,  il existe la Digital Life Academy, une école d'été rassemblant une trentaine de jeunes âgés entre 16 et 25 ans venus de 20 pays, afin de les amener à réfléchir à ces questions. Mais cela passe avant tout par un processus de sélection impressionnant : ce sont 10 000 candidatures qui sont reçues en provenance de 100 pays.
Johan Stael von Holstein, PDG de myCube , sponsor de l'Académie explique à L'Atelier que "l'idée est certes de recruter des hauts potentiels, mais cela passe par un processus de réflexion sur l'identité numérique et l'utilisation des données des internautes". Il ajoute également que "les jeunes sont concernés, ils sont l'Internet de demain et sont bien conscients que sur la Toile, chaque individu est un acteur".
Cette Académie propose donc de les sensibiliser à travers la rédaction de notes, mais également de leur faire rencontrer des entrepreneurs "parce qu'ils faut qu'ils aient conscience que demain, ce sont peut-être, eux, les acteurs de la vie économique en ligne".
Autant dire que je penserai à eux quand je serai sous les palmiers. Ou pas.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas