Tous les jeux n'iront pas forcément dans les nuages

Par 27 juillet 2010
Mots-clés : Future of Retail

L'investissement d'Intel et Limelight dans Gaikai traduit l'intérêt d'accéder à des jeux depuis son navigateur. Mais avant que les serious games n'en bénéficient, des efforts sont attendus. Notamment sur la sécurité.

L'avenir des jeux ? Dans les nuages, affirme Gaikai. Le fournisseur de jeux hébergés à la demande annonce ainsi l'arrivée d'Intel et de Limelight Networks - qui propose des contenus informatiques - en tant qu'investisseurs dans la société. Le but : proposer notamment des serveurs alimentés par les processeurs à six cœurs et les unités de stockage d'Intel, et en profitant des réseaux de diffusion du deuxième partenaire. Et donc améliorer les performances des jeux accessibles depuis le navigateur. Une aubaine pour les jeux dits sérieux ? Pas forcément pour Olivier Lombard, directeur avant vente chez NetDivision, et pour qui les serious games en streaming se heurtent à des difficultés d'ordre notamment sécuritaire.
Le risque d'espionnage informatique : un frein à l'adoption
"Les jeux commandés par de grands groupes ne pourront pas profiter tout de suite de cette architecture", explique-t-il à L'Atelier.fr. Selon lui, la sécurité des données de l'entreprise est l'une des principales raisons qui expliquent la prudence des professionnels. L'envoi d'informations via les navigateurs demeure en effet soumis à des risques d'espionnage informatique : "les logiciels de navigation vont devoir être plus imperméables pour supporter en toute sécurité des jeux sérieux". Par ailleurs, les jeux développés par les grandes entreprises correspondent à des besoins particuliers auxquels l'architecture de cloud computing ne peut répondre parfaitement, estime-t-il.
Un bénéfice pour les jeux grand public
"Dans neuf cas sur dix, il s'agit d'un serious game en 3D qui ne convient à aucun standard web", souligne le spécialiste. Reste que pour les logiciels de jeux plus "grand public", les technologies de cloud computing s'avèrent bénéfiques. L'infrastructure dans les nuages se prêtant aux exigences des utilisateurs, qui cherchent à utiliser ces services depuis différents appareils, et quand ils le désirent. "L'hyper-connexion va favoriser l'immersion des internautes dans ces jeux multi-supports", conclut le spécialiste.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas