Les jeux sociaux intéressent les publicitaires

Par 08 avril 2011 1 commentaire
Video game

Alors que le social gaming séduit de plus en plus d'utilisateurs, les marketeurs y voient une opportunité de trouver de futurs clients : publicités intégrées, objets virtuels estampillés...

Le marché du jeu social ouvre de nouvelles perspectives de revenus notamment avec la vente d’objets virtuels et de retombées publicitaires. En effet, d’après une étude menée par Parks Associate, les revenus liés à cet usage devraient être multipliés par cinq d’ici cinq ans. Des chiffres ? Alors qu’il représentait un milliard de dollars en 2010, le marché devrait en générer près de cinq en 2015. Pietro Macchiarella, analyste pour le cabinet souligne que "l’industrie des jeux sociaux a permis de monétiser plus facilement tout le contenu associé".

Les marques gagnent en visibilité

La monétisation est ainsi plus efficace lorsque dans un jeu, l’utilisateur peut acheter avec de la monnaie virtuelle payée grâce à de la monnaie réelle, des objets ou de nouveaux services. Selon le cabinet, cela a aussi permis de mettre en avant l’advertainement, c'est-à-dire le fait de communiquer à travers un contenu ludique. "Avec plus de 250 millions de joueurs chaque mois, le jeu FarmVille sur Facebook attire aujourd’hui de grandes enseignes comme McDonald qui intègrent leurs produits dans le jeu et gagnent en visibilité", ajoute Pietro Macchiarella.

La publicité ne perturbe pas le jeu

L’étude souligne que cette forme de publicité indirecte ne perturbe pas l’utilisateur dans son expérience du jeu. "En effet, il achète un objet virtuel d’une marque pour l’insérer dans l’univers du jeu. Il visualise l’enseigne d’une marque dans une rue virtuelle mais n’est pas obligé de se déconnecter de l’environnement ludique". De plus ce type de jeu donne beaucoup plus de liberté pour intégrer du contenu monétisé car il est facilement remis à jour.

 

Haut de page

1 Commentaire

Pour completer, je dirais que le jeu social peut s'averer tres interessant pour une marque afin de completer ses actions de marketing digital avec pour objectif, le data, la fidelisation, l'acquisition d'audience voire la formation et le recrutement grace au serious games

Soumis par Jeux sociaux publicitaires (non vérifié) - le 13 novembre 2011 à 13h39

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas