Les jeux vidéos font désormais partie intégrante du foyer

Par 07 janvier 2003
Mots-clés : Future of Retail

Selon une étude réalisée par Taylor Nelson Sofres pour Toys’r’Us auprès de jeunes âgés de 8 à 14 ans et de leurs parents sur leur perception des jeux multimédias, 80 % des enfants, près d’un tiers ...

Selon une étude réalisée par Taylor Nelson Sofres pour Toys’r’Us auprès de jeunes âgés de 8 à 14 ans et de leurs parents sur leur perception des jeux multimédias, 80 % des enfants, près d’un tiers des pères interrogés et un quart des mères interrogées affirment pratiquer les jeux vidéo. 81 % des parents pensent que leurs enfants sont intéressés par les jeux multimédia, alors que 91 % des enfants déclarent y jouer. 57 % des parents pensent que leurs enfants jouent 2 heures par semaine ou moins, alors que 53 % des enfants déclarent jouer 2 h par semaine ou moins. Quels que soient l’âge ou le sexe de l’enfant, parents et enfants ont la même perception du temps passé. 26 % des enfants déclarent passer plus de 4 heures par semaine à jouer. 40 % des enfants jouent à la console de poche, alors que 26 % seulement des parents perçoivent cette utilisation. Cette tendance est encore plus prononcée chez les 8-11 ans et chez les filles de 8-14 ans. La console de poche échappe ainsi largement au contrôle parental. Les jeux d’actions et d’aventures arrivent largement en tête devant les sports et les jeux de simulation et stratégie. Les filles préfèrent autant les jeux d’action et d’aventure que les garçons. Les enfants, malgré les attentes de leurs parents, sont peu sensibles aux jeux d’éveil. Première raison des jeux : s’amuser avec les copains et/ou la famille et se faire plaisir pour les parents comme pour les enfants. 30 % des enfants jouent pour éviter l’ennui (3ème raison), ce qui est peu perçu par les parents.
 (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 07/01/2003)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas