Jeux vidéos : Electronic Arts et Infogrammes rient, Activision pleure…

Par 25 juillet 2003

Le marché américain du jeu vidéo n’est pas particulièrement joyeux à l’issu du mois de juin qui a vu les ventes baisser de 9 % par rapport à l’an dernier. Les analystes expliquent ce mauvais ...

Le marché américain du jeu vidéo n’est pas particulièrement joyeux à l’issu du mois de juin qui a vu les ventes baisser de 9 % par rapport à l’an dernier. Les analystes expliquent ce mauvais résultat par un manque de titres à succès sur la période et par une base de comparaison défavorable, les ventes ayant atteint des records l’année passée.

Cette tendance négative ne semble pas avoir eu la moindre influence sur l’activité du leader mondial de l’édition de jeux vidéo, Electronic Arts, qui a généré au deuxième trimestre 2003 un bénéfice net de 18 millions de dollars, soit 12 cents par action, contre 7,4 millions de dollars (5 cents) il y a un an. Son chiffre d’affaires (CA) s’élève à 353 millions de dollars, alors qu’il n’avait pas dépassé 331,9 millions en 2002.

Infogrammes / Atari peut également se réjouir, puisque la société a obtenu la deuxième place en terme de ventes de jeux vidéos aux Etats-Unis, doublant sa part de marché, notamment grâce à « Enter the Matrix », son jeu vidéo phare de l’année. Ce bon résultat s’est peut-être fait au détriment de l’éditeur américain Activision, qui publie un bénéfice net en forte baisse, à 4,2 millions de dollars, en chute de 80 % sur un an par rapport aux 20,7 millions de bénéfice enregistrés au deuxième trimestre 2002.

L’éditeur japonais Sega, passé à un cheveu de la disparition pure et simple, semble reprendre confiance. Il a dépassé ses objectifs de vente au deuxième trimestre 2003, écoulant 1,45 million d’unités dans le monde alors qu’il ne prévoyait que 1,22 million de jeux vendus sur la période. Sega prévoit de doubler ses ventes mondiales dans les cinq années qui viennent.

(Atelier groupe BNP Paribas – 25/07/03)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas