Kamra propose de naviguer sur des pages de sites en réalité augmentée

Par 04 juin 2010

Le navigateur Kamra permet d'accéder depuis son mobile à des ''canaux'' - équivalents des pages web, mais en réalité augmentée. Que les professionnels et les particuliers peuvent créer, mettre à jour et développer.

Après Layar, qui lançait en début d'année un navigateur mobile d'applications de réalité augmentée, c'est au tour du Georgia Institute of Technology de proposer le navigateur Kamra. La différence ? Le premier propose au mobinaute des "couches", à partir des applications de réalité augmentée disponibles autour de lui. Le second affiche des contenus du même type, mais intégrés à l'infrastructure du web. L'utilisateur se déplace dans la rue, ouvre l'application, et surfe sur la Toile en réalité augmentée. Les sites des enseignes alentours qui proposent ces expériences s'affichant sur son smartphone, avec une adresse URL spécifique. Le terme "navigateur" est donc cette fois à prendre au pied de la lettre. Comme l'explique d'ailleurs à L'Atelier David Terraso, responsable du projet :"les contenus sont obtenus comme pour n'importe quel navigateur, simplement ils sont délivrés sous un autre format". L'idée étant avant tout de créer un univers à l'intérieur du web. L'avantage ? Faciliter la création de pages en réalité augmentée sur leurs sites pour les professionnels.
Un système plus ouvert
Qui peuvent développer eux-mêmes et librement un espace en réalité augmentée, comme ils développeraient un site. Ce, en bénéficiant des outils et des API mis à leur disposition par Kharma. Point important : les contenus en eux-mêmes ne sont pas à proprement parler des "pages web", mais des "canaux" - pour reprendre le terme utilisé par le responsable du projet. Accessibles soit en réalité augmentée - lorsqu'ils sont lus depuis le navigateur Kamra, dans l'environnement géographique pour lequel ils ont été créés. Soit en deux dimensions, lorsque les internautes y accèdent depuis un autre navigateur, ou depuis un autre lieu. Lorsqu'il s'agit du premier cas de figure, l'utilisateur entre simplement une adresse Internet spécifique (kml), dans la fenêtre de Kamra - téléchargé sous forme d'application iPhone.
Insérer le tout dans l'infrastructure Web existante
Un canal se crée alors sur l'écran de l'ordiphone. Et des contenus interactifs s'ajoutent à l'image du lieu géographique, via la caméra de son appareil. Le tout pouvant être mis à jour en permanence, dès lors que le créateur du canal modifie les informations fournies en java script. Ce dernier a en effet le choix de développer des "serveurs de canaux" plus ou moins complexes, à l'intérieur même d'autres serveurs web classiques, déjà installés. Il ajoute ainsi au site de l'entreprise un volet de réalité augmentée. Il est possible de donner l'autorisation à tel ou tel utilisateur - via un mot de passe - d'accéder à l'interface pour modifier des éléments présentés dans le canal. Ce qui permet d'offrir davantage d'interactivité à ces contenus de réalité augmentée.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas