Des "Keitai" très "Kawai"

Par 26 octobre 2009 1 commentaire
Mots-clés : Asie-Pacifique

"Moshi moshi !" (notre Allô à la sauce Japonaise)
Si vous décrochez votre "keitai", c'est que vous êtes bien au pays du soleil levant. Le "keitai", c’est le téléphone mobile du Japonais. Vrai prolongement du bras et objet hypnotique au quotidien, nombreux sont ceux à avoir le regard rivé sur leur portable, lisant des messages ou en envoyant, regardant des vidéos ou la télévision pour certains et surfant sur Internet. On ne sait pas bien ce qu’ils y font, mais ce vecteur de communication est devenu un réel objet de contemplation.

Il y a un an, armée d’un dictionnaire et de quelques vagues connaissances en Japonais, je m’aventurais dans un magasin Softbank, l’un des opérateurs de téléphonie nippons pour y acheter un téléphone. La Showroom présentait des modèles comme nous pourrions les trouver chez SFR ou Orange… En y regardant de plus près, le mobile japonais se trouvait être plus long, plus fin, pour pouvoir taper des messages. Très flashy, la gamme des couleurs se tourne résolument vers "le kawai", c’est-à-dire mignon, rose bonbon, jusqu’à scintiller parfois comme un vrai sapin de Noël. La majorité des téléphones présente une fermeture avec un clapet.
Autres spécificités, ne parlons plus de SMS mais d’email. Au Japon, chacun dispose d’une adresse mail spécifique à son téléphone. Il est également possible d’échanger rapidement ses informations de profil (contenant numéro de téléphone, adresse email…) grâce à l’infrarouge.

Mais alors, où sont les smartphones ?
A l’heure où les mobiles tactiles s’imposent de plus en plus sur les marchés américains et européens, les Japonais ne paraissent pas particulièrement sensibles à la technologie Touch Phone. Ayant voyagé à travers le pays pendant un an, je ne me rappelle pas avoir vu beaucoup d’iPhone.
J’y vois trois raisons principales : l’attachement des consommateurs aux fabricants nippons est très fort, la difficulté de percer pour un fabricant étranger sur un marché très difficile et l’adaptation des téléphones à un marché spécifique adapté à une population aux goûts très "kawai".

Haut de page

1 Commentaire

Plutôt écrire "moshi moshi" qui est la traduction en "romanji" caractères occidentaux.

Les "mochi" prononcer motchi sont des friandises à base de riz pilé ;)

Soumis par bsts (non vérifié) - le 16 novembre 2009 à 15h53

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas