KeyMe facilite l'envoi et la gestion de cartes de visite virtuelles

Par 23 avril 2010

L'application web propose l'envoi et la réception de ses informations personnelles par mobile via NFC, mais aussi email, SMS ou Bluetooth. Les données se gèrent ensuite depuis le site ou sa suite bureautique.

Echanger sa carte de visite de mobile à mobile ne suffit pas. Il faut aussi pouvoir gérer ensuite les données et les exploiter. C'est ce que veut permettre KeyMe. Le système, mis au point par Healthy Sweet Marketing, permet d'envoyer et recevoir ses informations personnelles par NFC, mais aussi par SMS, e-mail ou Bluetooth si les téléphones n'embarquent pas la technologie de communication en champ proche. Ce qui permet à un grand nombre de modèles de profiter du service. Techniquement, l'utilisateur doit aller créer sa carte de visite virtuelle sur le site de KeyMe. Il reçoit ensuite un signet qu'il stocke dans son téléphone, et qui agit comme un raccourci vers l'endroit où sont affichées ses données sur le site. Lors de l'échange entre deux utilisateurs du système, ce sont ces bookmarks qui sont échangés.
Un échange de signets
Lors de la réception d'un signet, il suffit d'ouvrir le lien pour accéder aux informations de son interlocuteur. Il est alors possible de les stocker sur son compte KeyMe, et/ou de les ajouter à sa suite bureautique comme Lotus ou Outlook afin de les ajouter directement à ses contacts et de les gérer de la sorte. Il est aussi possible d'ajouter une tâche prédéfinie à la carte reçue. Comme "contacter cette personne en fin de semaine", "proposer un rendez-vous", "faire une offre", etc. Tout étant basé sur Internet, il n'y a pas besoin de télécharger d'application. Cela afin de faciliter l'accès à ses données, sur PC ou mobile. "De plus, certains téléphones professionnels n'autorisent pas le téléchargement d'applications", explique Alexandra Van der Vis, responsable marketing de KeyMe.
L'échange peut très bien s'effectuer offline
"Mais il y a bien une application KeyMe : simplement, elle n'est pas indispensable pour échanger des informations". L'échange peut cependant très bien s'effectuer offline, le système sauvegardant les données. Puis les réactualise dans la liste de contacts dès que la connexion est rétablie. "Ainsi, deux collaborateurs peuvent échanger leur carte de visite respective quand bon leur semble, quelque soit le lieu où ils se trouvent", ajoute Alexandra Van der Vis. Un tel système hébergé permet aussi la réactualisation de ses informations. Si un utilisateur change des données sur son profil, celles-ci sont automatiquement modifiées sur le compte de ses contacts. Le système a été présenté lors du salon WIMA, qui s'est tenu à Monaco cette semaine.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas