A Kishiro, l’Internet sur fibre optique permet de rompre l’isolement des personnes âgées

Par 01 avril 2005
Mots-clés : Digital Working

L'opérateur télécom japonais NTT et l'opérateur local NTT West ont lancé le 28 mars dernier un test de surveillance et d'assistance des personnes âgées habitant en zone montagneuse, en utilisant l'Internet à haut débit...

L'opérateur télécom japonais NTT et l'opérateur local NTT West ont lancé le 28 mars dernier un test de surveillance et d'assistance des personnes âgées habitant en zone montagneuse, en utilisant l'Internet à haut débit. Ce test, auquel participeront une trentaine de personnes âgées de la ville de Kishiro (département de Miyazaki, au sud de Kyûshû), se déroulera jusqu'à la fin juin prochain.
Les familles distantes de ces personnes âgées et les autorités de la ville peuvent en savoir plus sur l'état de santé de leurs aïeux, grâce au réseau, et communiquer facilement en mode visiophone, ou en laissant des messages écrits.
La ville de Kishiro se trouve en zone de montagne - 84 % du territoire de la commune est couvert de forêts -, et compte 5 760 habitants pour 2 130 foyers. Afin de combler le fossé numérique, l'opérateur télécom NTT West et la commune de Kishiro avaient déjà collaboré à l'installation d'un réseau en fibre optique, et la ville propose divers services exploitant ce réseau (connexion Internet à haut débit, service d'informations locales ou de santé).
Suite à des débats impliquant les habitants et l'opérateur, pour une meilleure exploitation du réseau, les personnes âgées vivant seules ont manifesté leur désir d'un service d'assistance et de communication , spécialement conçu pour des personnes âgées qui sont peu familiarisées avec les dispositifs numériques.

Le dispositif
Le test de Kishiro propose quatre services : un indicateur de présence de la personne âgée pour sa famille distante, la visiophonie, l'envoi de messages écrits et enfin un service d'envoi de messages d'urgence entre la ville et les testeurs. Chez les trente testeurs, un PC avec un écran tactile , une web-cam , un micro intégré, et une lampe sont installés.
Sur l'écran du PC, la présence de l'utilisateur est affichée sous la forme d'un poisson. Lorsqu'un utilisateur est près du PC, son poisson est éveillé, et, en cas d'absence, le poisson est endormi. Ce PC est relié à une lampe spéciale, qui sera allumée lorsque sa famille distante ou ses amis sont près du PC. Si son interlocuteur est là, l'utilisateur peut commencer une télécommunication en visiophone, par le simple fait de toucher l'écran. Si son interlocuteur est absent, il peut laisser un message écrit directement sur l'écran.
L'expérience menée à Kishiro pourrait donner des idées aux organismes d'assistance des personnes âgées vivant seules, en leur permettant de s'informer sur l'état d'activité de ces personnes – présentes, absentes, en cours de communication, ou urgence - à travers le réseau. Les opérateurs envisagent d'ailleurs de proposer leurs services aux corps municipaux non seulement dans des villages, mais aussi des grandes villes.

 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas