Kit Check automatise l’inventaire des médicaments à l'hôpital grâce à des puces RFID

Par 18 juillet 2013 Laisser un commentaire
kit de médicaments

Kit Check propose aux hôpitaux de faire l’inventaire de leurs stocks de médicaments grâce à des puces RFID.

Chaque étape de la visite d’un patient en hôpital peut potentiellement représenter un risque pour sa santé. Plusieurs startups ont pour ambition de réduire ces risques, notamment en automatisant un certain nombre de tâches et d’opérations. C’est par exemple le cas du bracelet IntelligentM, capable d’identifier si un médecin s’est correctement lavé les mains. Le bracelet intelligent remplace ainsi l’archaïque métier de contrôleur, et peut assurer une meilleure hygiène afin de réduire les infections en hôpital. Dans la même veine, Kit Check cherche à optimiser l’approvisionnement et le contrôle des kits pharmaceutiques mis à disposition des médecins et des infirmières un peu partout dans l’hôpital, comme les kits d’intubation pédiatrique, ou les kits d’anesthésie présents en salle d’opération. 20% de ces kits contiennent des médicaments expirés ou des erreurs de stock. Kit Check, fraîchement sortie de l’incubateur RockHealth, équipe ces kits de puces RFID afin d’automatiser les inventaires, et de réduire les risques pour les patients.

Remplacer les codes barres par des puces RFID

Les kits pharmaceutiques des hôpitaux, absolument critiques, requièrent une attention régulière et précise. Contenant entre 10 et 200 éléments par kit ou station, ils doivent être constamment contrôlés afin d’identifier les médicaments en passe d’être périmés, et de remplacer ceux qui manquent. Faire cet inventaire requiert en général l’intervention d’un technicien et d’un pharmacien, qui doivent scanner le code barre de chaque médicament à la main afin d’obtenir les informations nécessaires sur la date de péremption, etc. Un processus qui prend environ 20 à 30 minutes par kit! A la place, Kit Check a mis au point un système d’inventaire basé sur la technologie RFID, qui permet de scanner l’ensemble d’un kit en quelques secondes, et d’augmenter la rapidité du processus de 90%. Chaque médicament est “taggé” avec une puce RFID, puis l’ensemble du kit peut être placé dans une station qui scanne l’ensemble des puces et récolte les données qui y sont associées.

Automatiser les inventaires pour réduire les marges d’erreurs

En un clin d’oeil, un technicien peut ainsi obtenir une vision globale et immédiate de l’état du stock, savoir quels médicaments sont périmés, combien de médicaments sont à remplacer, rectifier les éventuelles erreurs de stock, imprimer les factures, etc. En plus du hardware, le software de Kit Check permet à l’hôpital d’archiver l’historique de chaque kit, de conduire des audits, de géo-localiser les kits dans l’hôpital, etc. Kit Check considère par ailleurs que l’automatisation des inventaires réduit la marge d’erreur, et donc réduit le risque pour les patients. Enfin, la startup estiment qu’une fois équipés de Kit Check, un hôpital n’a besoin de dédier qu’un poste aux inventaires, au lieu de deux. Pour l’instant, 7 hôpitaux américains sont équipés de Kit Check, et 9 autres devraient l’être le mois prochain. La startup vient de lever 10,4 millions de dollars pour développer son produit.

Haut de page

Vos commentaires

(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Aucune balise HTML autorisée
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

En soumettant ce formulaire, vous acceptez la politique de confidentialité de Mollom.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas