Knock interconnecte Iphone et ordinateurs pour supprimer les mots de passe

Par 07 novembre 2013
Knock

L'application développée pour le smartphone d'Apple permet de remplacer les mots de passe par une reconnaissance de schéma de toucher.

Plus nous avons d'appareils électroniques et plus nous avons de mots de passe. Plus nous avons de données et plus nous avons de mots de passe. Plus nous avons de sécurisation des informations et plus nous avons de mots de passe. Cette multiplication des mots de passe, et la difficulté qui peut être associée à se souvenir de leur grand nombre peut s'avérer frustrant comme contre-productif. Pour être réellement efficace un mot de passe doit être contre-intuitif et s'avère d'autant plus difficile à mémoriser, or si nous pouvons espérer sous peu leur disparition au profit d'outils plus sécurisés et utiles par le biais des données biométriques et des objets connectés, ceux-ci sont encore loin d'une commercialisation de masse. Cependant la frustration du mot de passe n'est pas indépassable comme le montre l'application Knock récemment lancée sur l'AppStore d'Apple, transformant le smartphone en mot de passe interactif, permettant de déverrouiller appareils et pages internet dans sa proximité.

"AZERTY et 12345"

Loin d'être un canular, à l'image du florissement de fausses applications sur smartphones, Knock repose sur un concept assez simple. Le smartphone étant un de ces objets, si ce n’est le principal, que nous portons en permanence sur nous, ce d'autant plus dans un cadre de travail, celui-ci peut servir à l'utilisateur de Masterkey, l’application génératrice de mots de passe pour Iphone. Le principe en est assez simple, grâce à la connectivité offerte par la technologie Bluetooth, ainsi que l'accéléromètre présent dans la majorité des smartphones aujourd'hui, il est possible de connecter deux appareils (un Iphone et un Mac) pour remplacer le mot de passe choisi par Masterkey, et ce via la reconnaissance d’un schéma effectué via le toucher. Plus qu'une application-gadget, William Henderson, co-fondateur et ancien employé d'Apple a souhaité développer un outil permettant de réintégrer la sécurisation des données dans un cadre plus instinctif que ne peut offrir le mot de passe aléatoire. Il explique ainsi que "[...] si vous créez un système inutilisable, les utilisateurs risquent de fonctionner autour. En ce moment la sécurité est énervante et les gens ne sécurisent donc pas suffisamment leurs données."

Une approche plus compréhensive des habitudes

Le terme de sécurité évoqué ici appelle immédiatement à une certaine retenue envers Knock. Si le concept est innovant, celui-ci s'appuie sur un terminal de sécurité centralisé, le smartphone, qu'il serait dès lors d'autant plus risqué d'égarer. La startup de Portland s'attaque tout de même à un problème réel qui handicape l'adoption des meilleures mesures de sécurisation des données, à savoir la rigidité et la lourdeur du processus. En permettant de réintégrer une part de ludique mais surtout d'intuitif, Knock montre ainsi que l'approche sécurisante ne peut s'appuyer que sur une base théorique mais doit s'ancrer dans la réalité du quotidien des utilisateurs.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas