Kodiz donne un simple code aux objets pour les faire communiquer

Par 27 janvier 2010
Mots-clés : Smart city

La start-up propose d'associer un pictogramme et un code aisément mémorisable à un objet. Il suffit ensuite de taper ce dernier pour accéder à du contenu multimédia depuis n'importe quel appareil mobile accédant à Internet.

Pour accéder à du contenu multimédia (images, vidéos, sites…) proposé dans son environnement avec son mobile, l'une des solutions est le flashcode. Celui-ci est généralement pris en photo. Mais on peut aussi accéder à son contenu en tapant un code. Kodiz pousse cette logique jusqu'au bout : la start-up française propose un pictogramme avec un code associé à placer sur une affiche publicitaire, un journal, un ticket de caisse ou n’importe quel objet. Différence avec le flashcode : il n'y a rien à photographier. Il n'y a pas d'application non plus à télécharger. Enfin, le code est censé être facile à mémoriser : ce qui permet d'accéder à une information non figée quand on le souhaite. Concrètement, l’utilisateur se rend depuis son mobile sur Kodiz.com et rentre le code dans l’espace prévu à cet effet.
Compatible avec 100% des smartphones
Puis accède au contenu associé. Selon le choix de l’annonceur, il peut s’agir d’une vidéo, de photos, ou tout simplement d’un lien vers un site mobile. Les vidéos peuvent se lancer en streaming ou en téléchargement, toujours au choix du client. "Les paramètres possibles sont les mêmes que sur Internet", explique à L’Atelier Leeroy Shillingford, responsable marketing de Kodiz. Selon lui, le système est compatible avec 100 % des smartphones et des appareils mobiles pouvant se connecter à Internet. La plate-forme développée se charge de convertir le contenu et de le redimensionner pour qu’il soit accessible à tous les appareils sur le marché. Pour les entreprises désirant utiliser le service, la mise en oeuvre technique se veut simple et rapide.
Récupérer une base de donnée client
"Si le contenu est prêt, ça ne demande que quelques heures", affirme Leeroy Shillingford. Usage possible : l'accès aux horaires de bus du site de la RATP en tapant le code prévu : RATPb et le numéro de la ligne. "Nous cherchons à rendre chaque objet communiquant", explique à L’Atelier Xavier Boulingrin, directeur de la stratégie. Des marques comme Nike ou Mim ont également déjà fait appel au service pour leurs campagnes marketing. Dans ce dernier cas, la campagne a permis de récupérer douze mille adresses. Kodiz lève actuellement des fonds pour augmenter les capacités de sa plate-forme et la rendre utilisable à plus grande échelle. A terme, celle-ci sera ouverte aux grand public et pas seulement aux professionnels.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas