M-Kopa apporte l’électricité prépayée dans les pays en voie de développement

Par 30 avril 2015
M-Kopa

En proposant un système d'électricité via panneaux solaires, la start-up M Kopa entend procurer à bon nombre de Kenyans un accès à l'énergie, grâce à un dispositif offrant une alternative eco-friendly aux lampes à kérosène.

Dans les zones reculées de certains pays en voie de développement comme le Kenya, l’accès à l’électricité se fait encore de manière très archaïque. En effet, la majorité des Kenyans éloignés des grandes villes, et bénéficiaires de faibles revenus, arrivent à accéder à l’électricité par le biais de lampes au kérosène. Des lampes coûteuses, polluantes et extrêmement nocives pour la santé.

La start-up kenyane M-Kopa Solar s’est donc lancée le pari de disrupter ce marché en proposant un système d’énergie « prépayé » pour les clients n’ayant pas la possibilité d’être connectés au réseau national d’électricité. Depuis son lancement en 2012, la start-up a déjà permis de « connecter » 150 000 maisons à l’énergie solaire au Kenya en Tanzanie et en Uganda. Forte de ce succès, la start-up a récemment levé plus de 12 millions de dollars de fonds et est devenue la première entreprise sub-saharienne à gagner le prix Zayed Future Energy en 2015.


Le boîtier de contrôle élaboré par M-Kopa permet de connecter plusieurs lampes et un chargeur de téléphone

Le système élaboré par M-Kopa Solar permet aux utilisateurs de bénéficier d’un panneau solaire de 4 watt, d’un boîtier de contrôle à fixer au mur ainsi que de trois lampes et d’un chargeur de téléphone. Un système à lui seul, très coûteux, mais qui devient facilement accessible aux bénéficiaires grâce à un système de micro-crédit. L’utilisateur verse un acompte qui lui permet de bénéficier du dispositif, et continue à le rembourser en versant une somme minime quotidiennement, sur une période d’un an. Après cela, l’utilisateur devient propriétaire du système d’électricité à énergie solaire. Des dépenses qui peuvent paraître nombreuses au premier abord, mais qui, à terme, s’avèrent plus économiques que le coût du kérosène traditionnellement utilisé.

Pour que le système fonctionne correctement, l’utilisateur se doit de « recharger » son système d’électricité avec des crédits, via un service de paiement mobile M-Pesa, une solution économe en temps et accessible à tous, une grande partie de la population ne disposant pas d’un accès aux services bancaires. Pour ce faire, des capteurs GSM sont intégrés à chaque système d’électricité permet à M-Kopa de contrôler en direct la bonne exécution du système mais habilitant surtout les utilisateurs à réguler leur usage en fonction de leurs crédits restants. Un système qui permet aussi d’emmagasiner un large montant de données (on recense plus de 10 000 paiements mobiles par jour) sur le cloud de l’entreprise, potentiellement réutilisable par d’autres entreprises.

La société, qui recense à ce jour 500 salariés au Kenya, a pour but de démocratiser les systèmes d’énergie solaire domestiques chez les foyers à faible revenus, pour ainsi rendre l’énergie « abordable » et atteindre plus d’un million d’habitations d’ici 2018.

 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas