L’AEPDM met en place ses commissions de travail.

Par 22 janvier 2002
Mots-clés : Smart city

Comptant à ce jour une cinquantaine de membres actifs, l’Association Européenne des Places de Marché (AEPDM – http://www.aepdm.org) entend devenir un véritable centre d’expertise économique et stra...

Comptant à ce jour une cinquantaine de membres actifs, l’Association
Européenne des Places de Marché (AEPDM – http://www.aepdm.org) entend
devenir un véritable centre d’expertise économique et stratégique sur des
problématiques spécifiques, comme les aspects juridiques, les systèmes
d’information, les modèles économiques, les aspects comptables et
financiers … dédié à l’ensemble des acteurs du commerce électronique
interentreprises.
Quatre commissions de travail sur des thématiques précises sont mises en
place.
Commission «Charte de déontologie» coordonnée par Pascal Prévot,
consultant indépendant. Son objectif: rédiger une charte de déontologie
devant aborder différents sujets: confidentialité des données et des
échanges, sécurisation des transactions et des flux, contrats types passés
entre la place de marché, ses fournisseurs et ses clients, règles
d’arbitrage des litiges éventuels, normes et standards utilisés par les
opérateurs.
Les opérateurs de places de marché choisissant de se conformer à cette
charte bénéficieront du label associé. Cette charte deviendra par la suite
une condition d’adhésion à l’association.
Commission «Modèles Economiques» coordonnée par Patrick Navarro,
directeur général de Commerce One France. Objectif: compiler l’ensemble
des modèles économiques utilisés par les opérateurs de places de marché,
en tirer des règles de fonctionnement et mettre en place un baromètre des
modèles économiques.
Commission «e-procurement» coordonnée par Hubert d’Hondt, associé
Andersen et trésorier de l’AEPDM. Objectif: analyser les facteurs clés de
succès et les risques d’un projet de e-procurement.
Commission «Système d’information», travaux coordonnés par Philippe
Nieuwbourg, président de l’AEPDM. Objectif: recenser les offres du marché
en matière de progiciels et les comparer. Autre objectif: fournir aux
utilisateurs un guide méthodologique de choix des modules qui composeront
leur système de transaction BtoB.
(Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 22/01/2002)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas