L’essor impressionnant du Business to Business :

Par 09 avril 2000
Mots-clés : Smart city

D’ici 2004, 10 à 15 % des achats contractés par les sociétés des pays industrialisés passeront par l’Internet d’ici 2004. C’est ce que le cabinet d’étude Forrester Research affirme. Jouant sur la co...

D’ici 2004, 10 à 15 % des achats contractés par les sociétés des pays
industrialisés passeront par l’Internet d’ici 2004. C’est ce que le
cabinet d’étude Forrester Research affirme. Jouant sur la concentration de
l’offre, les entreprises comptent ainsi réaliser de très grosses
diminutions de coûts : avec leur portail commun, Ford, Genaral Motors et
Daimler-Chrysler entendent gagner 1000 dollars par véhicules. Les géants
de la distribution alimentaire sont aussi en train de s’y mettre : Casino
et Auchan, Carrefour et Sears. Danone, Nestlé et Henkel espèrent que leur
portail (www.cpgmarket.com) baissera le coût de leurs commandes « de 30 %
minimum ». Vantant les mérites d’un commerce démocratique où chaque petit
fournisseur peut avoir accès directement aux offres d’un grand groupe,
l’éditeur de ces plates formes B to B, explique que les commandes de CPG
Market seront passées au meilleur offrant, grâce à un système d’enchère
inversé. Pour plus de précisions sur le sujet lire le très bon article
d’Ondine Millot, page 26 de Libération.
(Jean de Chambure - Atelier Paribas - 10/04/2000)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas