L’Europe et les hauts débits

Par 18 novembre 2002

Dans le cadre des 24ème Journées Internationales de l’IDATE, les 21 et 22 novembre prochains, l’IDATE passe en revue les principaux thèmes qui seront débattus et présente en avant première ...

Dans le cadre des 24ème Journées Internationales de l’IDATE, les 21 et 22 novembre prochains, l’IDATE passe en revue les principaux thèmes qui seront débattus et présente en avant première les synthèses des analyses de ses consultants. L’IDATE présente ainsi le thème des hauts débits. Le taux de croissance des accès haut débit reste relativement fort en Europe, mais semble fléchir par rapport à 2001, malgré un gain attendu de plus de 5 millions d’abonnés en 2002 en Europe (Norvège et Suisse inclus). Le Royaume-Uni a enregistré une croissance de 50 % au 2ème trimestre 2002, rattrapant ainsi une partie de son retard. Ave plus de 3 millions d’abonnés DSL attendus fin 2002 (+ 700 000 en 12 mois) et près de 30 % du marché européen en valeur d’ici fin 2002, l’Allemagne reste largement en tête. Les Pays-Bas (11,3 %) et la Suède (11,2 %) arrivent largement devant les grands pays comme l’Allemagne (7 %), l’Espagne (6,4 %), la France (4,7 %) et le Royaume-Uni (3,6 %) en termes de taux de foyers haut débit. Toutefois, en ne prenant en compte que les foyers haut débit parmi ceux déjà équipés d’un accès Internet, l’Espagne, les Pays-Bas et la France arrivent en tête. Fin 2002, le câble ne représentera en Europe que 2,75 millions d’accès, contre 1,6 million fin 2001. Pour sa part, le DSL représentera 9,4 millions, contre 5,3 millions fin 2001. Le câble domine aux Etats-Unis avec plus de 10 millions d’accès fin 2002 (6 millions fin 2001) devant le DSL. Ce dernier passe de 3,9 millions d’abonnés fin 2001 à 6 millions fin 2002. Les opérateurs historiques dominent le marché des accès DSL, laissant partout moins de 10 % aux offres sur lignes dégroupées, exception faite du Danemark avec 70 % de lignes DSL dégroupées. Aux Etats-Unis, les accès DSL sur lignes dégroupées représentaient, mi-2002, moins de 600 000 lignes. Le marché « entreprise » reste spécifique avec des offres distinctes, des tarifs plus élevés et une commercialisation intégrée à d’autres prestations. Il représente en Europe moins de 15 % du parc des lignes DSL. Selon l’IDATE, plus du tiers des foyers européens seront abonnés à un service d’accès haut débit en 2006, alors que la part de ces services dans le marché global des services de télécommunications pourrait dépasser 5 %. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 18/11/2002)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas