L’industrie des télécoms surfe sur l’Internet sans-fil

Par 16 novembre 2007
Mots-clés : Digital Working

La forte croissance mondiale du secteur des télécommunications ne se dément pas, notamment grâce aux services Internet sans-fil. Des technologies comme le grid participeront à maintenir cette dynamique à l'avenir.

Le secteur du sans-fil reste le premier moteur de l’industrie des services de télécommunications. Ces activités doivent leur dynamisme à la forte croissance enregistrée par les services Internet haut débit, selon le cabinet d’analyse Insight Research. Le web sans-fil devrait ainsi connaître une période faste avec un chiffre d’affaires progressant de près de 70 % sur la période 2008-2013. Dans le même temps, les services de réseaux câblés devraient faire grise mine, enregistrant toutefois une augmentation de 10 %. Des rythmes de croissance disparates qui s’inscrivent dans une tendance globale à la hausse pour l’ensemble de l’industrie des télécommunications.

Les fournisseurs surfent sur la vague IP

L’heure est en effet au dynamisme pour les télécoms. Le cabinet d’analyse estime que la croissance mondiale de ce secteur d’activité devrait allègrement atteindre les 10 % annuels pour s’établir à 2 700 milliards de dollars en 2013. « Les prestataires de services haut débit se concentrent sur la création rapide de modèles économiques autour des services sur IP tels que la téléphonie vidéo résidentielle, la convergence fixe/mobile, le partage de fichiers et les services de téléchargement, les services de streaming vidéo et audio ainsi que les prestations basées sur la localisation », précise Robert Rosenberg, président d’Insight Research.

Des segments prometteurs

Dans son étude "The 2008 Industry Review, an Anthology of Market Facts and Forecasts", le cabinet met également en avant d’autres segments à la croissance rapide comme le Wimax, les technologies de grilles informatiques ou encore le multiplexage en longueur d'onde (Wavelength Division Multiplexing), technique qui permet de faire passer plusieurs signaux de longueurs d’onde différentes sur une seule fibre optique. « L’industrie des télécommunications croît, et les réseaux haut débit qui seront déployés pour favoriser de nouvelles offres de service mènent la marche », a ajouté Robert Rosenberg.

L’Atelier, groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas