L’intégration de données est une priorité pour les entreprises

Par 19 avril 2002
Mots-clés : Smart city, Europe

Acta Technology présente les résultats d’une étude pan européenne (Allemagne, France, Grande-Bretagne) réalisée à sa demande par Silicon, pour déterminer notamment l’importance accordée ...

Acta Technology présente les résultats d’une étude pan européenne (Allemagne, France, Grande-Bretagne) réalisée à sa demande par Silicon, pour déterminer notamment l’importance accordée à l’intégration de données pour les 12 mois à venir et pour l’année passée. En France, 6,7 % des entreprises ayant répondu considèrent cette problématique pour les douze mois à venir comme « pas importante », contre 46,7 % « très importante » et 46,7 % « assez importante ». Pour les douze mois écoulés, 58,1 % des entreprises considèrent l’intégration de données comme « plus importante », 7,5 % comme « moins importante ». 42,6 % des entreprises considèrent aussi l’intégration de données en temps réel comme « très importante », 43,4 % comme « plutôt importante ». Pour 59,4 % des entreprises, les critères majeurs s’appliquant au Data Warehousing reposent sur la pérennité/évolutivité, pour 58,6 % sur la réduction des coûts et pour 24,9 % sur le court ROI. Le CRM est le principal projet de développement en terme de Data Warehousing pour 53,7 % des entreprises, contre 45,5 % pour des projets analytiques et décisionnels et 27,7 % pour du SCM. Selon cette étude, 61,5 % du Top management ne comprend que partiellement la complexité de tels projets dans le choix d’une solution technique répondant aux objectifs fixés. 17,5 % seulement « comprennent totalement ». 51 % des entreprises déclarent ne pas avoir proposée la gestion de comptes clients en temps réel, 27,5 % prévoient de le faire dans les douze prochains mois. 37,8 % des sociétés répondantes proposent des services dans le domaine de l’environnement collaboratif, 27 % dans l’échange B2B et 13,9 % dans le domaine des places de marché électroniques. 71,4 % des entreprises considèrent que le rôle des partenaires, intégrateurs systèmes et/ou sociétés de conseil, est « significatif ». 55 % des entreprises abordent le plus souvent ces projets d’intégration de données par « projet séquentiellement un par un », 33 % avec « une stratégie globale d’infrastructure data ». Les résultats croisés de ces études menées sur les sites de Silicon en Allemagne, en France et en Grande-Bretagne montrent une relative homogénéité. Seule différence notable : les décideurs français accordent plus d’importance au rôle des intégrateurs et partenaires dans de tels projets que leurs voisins européens. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 19/04/2002)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas