L’Internet des objets promis à un bel avenir

Par 29 octobre 2010
Objets qui sortent d'un ordinateur

Les objets connectés à la Toile se compteront en milliards dans les dix prochaines années. Notamment en raison de la croissance de l’industrie des systèmes M2M.

L’Internet des objets a toute les chances de se développer sensiblement dans les années à venir, affirme dans une étude* Analysys Mason. Les analystes prévoient ainsi que d’ici à 2020, pas moins de seize milliards d’appareils seront connectés à la Toile. Par “objets connectés”, le cabinet évoque quatre principaux types d’appareils : les équipements informatiques (téléphones portables non inclus), les objets de divertissement, ainsi que ceux qui sont liés aux médias. Les biens matériels du foyer. Et enfin les systèmes de contrôle à distance - systèmes d’air conditionné, chauffage, etc.

Des objets du quotidien connectés à la Toile

Les premiers (équipements informatiques) comptent aujourd’hui pour 75 % des objets connectés à Internet, pour un consommateur moyen. D’ici à 2020, ce chiffre ne représentera plus que 25 %, selon les prévisions du rapport. Par ailleurs, selon les analystes, différents moteurs vont encourager la croissance du marché de l’Internet des objets. En premier lieu, l'industrie des systèmes dits "machine to machine" (M2M) - c'est-à-dire des systèmes qui communiquent sans intervention humaine directe. Systèmes qui sont de plus en plus intègres dans les appareils du quotidien, notamment dans les véhicules. “La conséquence la plus directe de l’Internet des objets, c’est l’arrivée de quantité de données très importantes”, développe l’auteur du rapport.

Les systèmes de machine-to-machine, au cœur de l’Internet des objets

Dans un environnement hypothétique, chaque objet physique peut avoir une réplique virtuelle dans les nuages”, précise-t-il. A noter que les auteurs du rapport reconnaissent que les chiffres qu'ils donnent ne sont qu'une estimation. Mais ils estiment que les objets connectés vont se compter en milliards, dans tous les cas, d’ici la fin de la prochaine décennie. “Dans dix ans, nous considérons que le nombre de ces appareils sera au maximum de 44 milliards, et au minimum de 6 milliards”, note Jim Morrish, responsable de l’étude chez Analysys Mason. Avant de préciser : “cela correspond à une moyenne mondiale de 0,8 à 5,8 objets connectés pour chaque individu, en 2020”.

 

* “Internet 3.0 : the Internet of Things”

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas