Quand l'accéléromètre fait de la vie quotidienne une activité sportive

Par 20 octobre 2009
Mots-clés : Smart city

L'appareil mobile de DirectLife enregistre les mouvements réalisés dans une journée, de travail ou de loisirs, et les convertit en énergie dépensée. Un suivi personnalisé est ensuite proposé sur un site dédié.

"Les responsables d'entreprises reconnaissent qu'il est nécessaire de changer la manière dont le bien-être des salariés est considéré", note Erik de Heus, PDG de Wellness Solutions chez Philips Electronics. Et d'ajouter : "L'activité physique est de plus en plus vue comme partie intégrante de toute politique de bien-être du salarié". Ca tombe bien : Philips annonce la sortie de DirectLife, un système de suivi de l'activité physique au quotidien et de coaching. Celui-ci consiste en un dispositif mobile de quelques centimètres et résistant à l'eau qui capte l'ensemble des mouvements réalisés par un individu dans une journée et les convertit en énergie dépensée. Ce, via un accéléromètre intégré. L'appareil, baptisé Activity Monitor, se relie ensuite via USB à un site sur lequel l'utilisateur a un retour sur les efforts et progrès réalisés, et profite de conseils et de propositions de nouvelles activités.
Des objectifs à atteindre par paliers lumineux
Ou de moyens de dépenser plus d'énergie sans bouleverser son emploi du temps : prendre les escaliers à la place des ascenseurs… Chaque membre reçoit chaque semaine un point personnalisé de son activité et des moyens de l'accroître. Les nouveaux enjeux à atteindre en terme d'énergie sont ensuite validés afin qu'ils soient pris en compte par l'Activity Monitor. Ce qui permet à ce dernier d'afficher des signaux lumineux à chaque fois que son propriétaire a réalisé 15 % du total des activités qu'il s'est fixé dans la journée. Le but d'un tel système est d'encourager les utilisateurs à l'effort dans leur vie quotidienne, sans que cela ne s'ajoute à leurs tâches. Et sans mettre en place d'infrastructures dédiées, en ce qui concerne les entreprises.
Réduire l'absentéisme et les problèmes de santé
Selon les créateurs de DirectLife, le système a un impact sur la productivité des personnes qui s'en servent. Ces dernières se montrent plus énergiques, moins fatiguées et plus efficaces et concentrées. Ils soulignent également que s'intéresser à la pratique d'une activité physique par ses salariés réduit l'absentéisme et les frais de santé payés par une entreprise. DirectLife est facturé une centaine de dollars à l'achat. L'abonnement et le suivi personnalisé sont ensuite proposés au prix de 12,50 dollars par mois. Le système s'adresse aussi au grand public, pour encourager les personnes réfractaires à la pratique d'un sport à être plus actives.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas