L'accès aux applications mobiles doit se faire par les nuages

Par 10 juillet 2009
Mots-clés : Smart city

Mettre en place une plate-forme d'applications hébergée sur Internet permettra aux développeurs de s'affranchir des différents OS et de ne créer qu'une version de leurs solutions.

Les applications sur mobile nécessitent souvent un développement différent selon le modèle, ce qui pose un réel problème aux développeurs. "Les développeurs doivent faire face au problème que représentent les différents OS",précise Mark Beccue, analyste chez ABI Research. Avant d’ajouter "ils sont obligés de se limiter à un seul système d'exploitation ou de créer plusieurs versions pour la même application". Pour le cabinet, qui sort une étude sur le sujet, la solution se trouve dans les nuages. Selon eux, une architecture commune à tous les modèles et hébergée sur Internet autorisera les développeurs à se limiter à une seule version de leurs programmes. Et permettra aux utilisateurs de profiter des modules sans les télécharger dans leur appareil.
Des applications plus performantes
L'intérêt ? Il est d'ordre financier et technologique. Les applications les plus abouties requièrent des spécifications matérielles poussées qui ne sont pas présentes dans tous les mobiles. L’utilisation des technologies web devrait du coup limiter la puissance de calcul et la mémoire nécessaires au bon fonctionnement de certaines applications. En effet, la plupart des calculs se font sur les serveurs qui hébergent les applications. Pour le cabinet, la délocalisation des applications mobiles dans les nuages changera complètement la vision de ce marché, qui devrait générer des revenus annuels de près de vingt milliards de dollars d’ici 2014.
Comment gère-t-on le Offline ?
Mais un problème demeure : en délocalisant les applications sur Internet, il devient impossible d'en profiter si on n’est pas connecté. Cependant certains nouveaux langages de programmation comme le HTML5 permettront de contourner ce frein. Il sera possible de mettre en cache ses données afin de continuer à travailler dessus. Selon Mark Beccue, "l’informatique dans les nuages appliquée au mobile va grandement améliorer les applications. Elle permettra aux professionnels de bénéficier d’outils de travails collaboratif mobiles performants". 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas