L'accessibilité des mobiles n'est pas qu'une question de technique

Par 26 juin 2009
Mots-clés : Smart city

Les fabricants mettent généralement en avant les caractéristiques de leurs téléphones à des fins de loisirs. Certaines d'entre elles simplifient aussi l'utilisation d'un combiné par une personne handicapée.

Rendre les téléphones portables accessibles aux personnes souffrant d'un handicap ne nécessite pas forcément d'adaptations techniques. Pour l'AMTA*, les fonctions des combinés dits standard peuvent répondre à ces besoins. Il suffit de savoir quelle caractéristique d'un appareil correspond à un handicap en particulier. D'où l'initiative de l'association australienne, qui a mis au point Gari, un site qui se présente comme une base de données centralisant les informations en matière d'accessibilité des mobiles. "Souvent, les campagnes publicitaires de téléphones mobiles mettent en avant les avancées technologiques ou les tendances de mode. Mais les informations sur la facilité d’utilisation des nouveaux modèles restent souvent inaccessibles", affirme Chris Althaus, le responsable de l’AMTA.
Définir les besoins
Gari (Global Accessibility Reporting Initiative) analyse les usages auxquels chaque combiné prétend et comment il peut être utilisé par une personne malvoyante ou malentendante. Un téléphone "à clapet" qui s’ouvre et répond automatiquement aux appels est ainsi conseillé aux non-voyants. Les téléphones à écran tactile permettront aux personnes sourdes ou souffrant d’arthrite d'utiliser un écran plus grand pour les messages écrits et les appels vidéo. Enfin, les personnes présentant des troubles de l’élocution auront tendance à baser leur recherche sur les fonctions texte des téléphones : emails, messages instantanés...
Les premiers à bénéficier du portable
Lorsqu'une personne souhaite acheter un mobile, il lui suffit de se rendre sur le site. Celui-ci lui propose de répondre à un questionnaire de quatre vingt dix questions destiné à comprendre ses besoins. Le programme définit ensuite les caractéristiques de l’appareil le mieux adapté au niveau de la taille d’écran, des paramètres audio ou encore de la largeur de touches clavier. "Il est important d’augmenter l’accessibilité des téléphones portables pour les seniors et les personnes à mobilité réduite", explique Michael Milligan, Secrétaire Général du MMF, le Forum des fabricants de mobiles. "Car ils sont les premiers à bénéficier de la communication instantanée avec des amis et des proches".
*Australian Mobile Telecommunications Association

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas