L'Afrique du sud peaufine sa stratégie haut-débit

Par 15 avril 2011
Mots-clés : Digital Working, Afrique
un réseau

Le pays multiplie les investissements pour des réseaux en large bande fibrés. Cela, même si les coûts d'installation sont encore importants.

La demande de connexion Internet haut débit augmente en Afrique du Sud : c’est pour cette raison que les principaux opérateurs et fournisseurs d’accès à Internet envisagent de développer à la fois le réseau de la fibre sous marine et terrestre. D’après une étude menée par la cabinet Frost & Sullivan, alors que les revenus liés au haut débit étaient de l’ordre de deux milliards de dollars en 2009 pour le marché sud africain, angolais et zambien, ce chiffre devrait être multiplié par près de cinq d’ici à 2016. "C’est d’abord une hausse de la demande mais surtout une baisse progressive des prix des installations qui motivera le développement du haut débit", souligne Gavole Ozianyi, consultant pour Frost & Sullivan.

Un coût important pour les opérateurs

Internet est devenu en effet une source majeure d’informations et d’opportunités à la fois pour la population et surtout pour les entreprises. Pour autant, Gavole Ozianyi précise que "si le taux de pénétration du haut débit fixe est encore faible en Afrique du Sud, c’est parce que les coûts d’installation de la fibre sont encore importants pour les fournisseurs d’accès". Les coûts de maintenance sont également plus élevés sur des réseaux ADSL que sur les réseaux traditionnels. Le marché étant encore peu développé, les opérateurs n’ont pas intérêt à investir trop rapidement car les rentabilités seraient trop faibles.

Le service : la clé de la réussite 

Les fournisseurs d’accès devront également adapter au fur et à mesure le réseau puisque si les entreprises et les ménages accèdent massivement au haut débit, ils devront faire face à une augmentation importante de la masse des données échangées. "Cela affectera à la fois le réseau fixe mais également mobile", souligne le chercheur. Selon-lui "la clé de la réussite et de la différenciation des opérateurs résidera dans leur capacité à fournir un niveau de service élevé et un réseau performant qui ne tombera pas en panne".

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas