Quand l'aide à la décision industrielle passe par l'immersion virtuelle

Par 24 avril 2009

Optis propose une solution de réalité virtuelle qui reproduit scrupuleusement la vision humaine, désormais en temps réel. L'outil s'adresse notamment aux secteurs automobile ou aérien.

Construire un système lumineux à la fois efficace et compatible aux normes en vigueur est une obligation dans des domaines comme l'aérien, l'automobile ou l'architecture : éclairage d'une piste de décollage la nuit, d'un phare d'automobile, d'un immeuble... Optis, exposant au Laval Virtual 2009, a développé un environnement virtuel destiné aux designers, aux ergonomes et aux managers. L'objectif : les aider à prendre une décision et valider la qualité perçue des sources lumineuses, selon l'environnement qui les entoure. Ce, sur tout produit ou interface homme-machine. "Ce qui est nouveau, c'est que désormais, notre outil fonctionne en temps réel" explique Romain Mouraret, ingénieur R&D chez Optis.
Intégrer l'environnement
"Auparavant, ce travail s'effectuait simplement sur des résultats de simulation". L'outil reproduit la vision humaine, en tenant compte des matériaux de l'environnement, et donc leurs propriétés réfléchissantes. "Par exemple, pour modéliser l'intérieur d'un yacht, nous avons reproduit toutes les sources de lumière", poursuit l'ingénieur. "Et l'on peut constater que certains matériaux de bois, dans cet environnement, sont très réfléchissants. On peut pointer sur chacune des surfaces pour en connaître la luminance". Et ainsi décider de valider ou de changer un matériau, ou de combiner autrement les sources de lumière.
Une gestion stratégique
Certains constructeurs ont fait de cette gestion stratégique de la lumière une véritable marque de fabrique. "Les phares de voitures de notre client Audi sont devenus une véritable signature de leurs véhicules" explique ainsi Romain Mouraret. Cette solution de réalité virtuelle pour l'aide à la décision est utilisée par des clients à travers le monde entier : l'entreprise, dont le pôle de recherche et développement est basé à Toulon, réalise plus de 80 % de son chiffre d'affaires à l'étranger.
Marie Laforge, envoyée spécial à Laval

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas