L'aide à la vision devient évolutive et téléchargeable

Par 17 septembre 2007
Mots-clés : Smart city, Europe

Un système d'aide à la vision reprogrammable a été mis au point par des équipes de chercheurs espagnoles. Il devrait faciliter le quotidien des personnes atteintes de pathologies évolutives de l'oeil...

Un système d'aide à la vision reprogrammable a été mis au point par des équipes de chercheurs espagnoles. Il devrait faciliter le quotidien des personnes atteintes de pathologies évolutives de l'oeil.
 
Un programme prometteur permettant d'améliorer significativement la vue des personnes touchées par des pathologies évolutives de l'œil pourrait bientôt être commercialisé. Conçu par des chercheurs de l'université de Grenade (Espagne), ce système baptisé SERBA a pour principal avantage d'être reconfigurable, et donc d'évoluer en fonction de l'état d'avancement de la maladie. L'innovation intéresse déjà les acteurs du marché de l'optique. Mais elle devrait surtout profiter aux patients atteints de pathologies telles que la rétinite pigmentaire ou encore la cataracte, toutes deux dégénératives.  
 
Une aide à la vision qui évolue avec la maladie
 
Au cœur de cette innovation se trouve un système optoélectronique doté d'un dispositif FPGA (field-programmable gate array), ces circuits intégrés qui peuvent être reprogrammés après fabrication.  "Grâce à l'utilisation du FPGA l'appareil est très flexible et peut s'adapter aux besoins de l'utilisateur, ainsi qu'à l'évolution de sa maladie", a expliqué l'un des scientifiques à l'origine de cette innovation. Pour concevoir le programme SERBA, les chercheurs ont en outre pris modèle sur des systèmes de vidéo en temps réel capables de stocker plusieurs images en utilisant des algorithmes spécifiques. Sélectionnant automatiquement les algorithmes adéquats, le programme SERBA peut ainsi retransmettre des images "réadaptées" dans un viseur transparent disposé devant l'œil de l'utilisateur.
 
Des mises à jour disponibles sur Internet
 
Le dispositif s'adapte aisément puisqu'il suffit de mettre à jour le programme intégré pour obtenir une version adaptée aux évolutions d'une maladie. Son grand avantage réside notamment dans le fait que ces mises à jour sont accessibles depuis Internet, à moindre frais. L'achat d'un nouvel appareil ne sera donc plus le seul recours pour les patients. Nous sommes ici loin d'une situation où les malades devaient se doter de multiples appareils pour assumer leurs activités quotidiennes. En outre, SERBA pourrait permettre à certains malvoyants de conduire un véhicule. Le dispositif aurait déjà été testé avec succès auprès d'une douzaine de patients souffrant de rétinite pigmentaire ou d'autres défaillances aiguës de la vision.  
Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas