L'Alsace cherche sa vocation d'internaute.

Par 11 mai 1998
Mots-clés : Europe

Au début des années 90, les politiques alsaciens s'engagent dans un vaste projet baptisé Rhédania 2000 ayant pour objectif de faire de l'Alsace un pôle de compétences dans le domaine de la télévisio...

Au début des années 90, les politiques alsaciens s'engagent dans un vaste
projet baptisé Rhédania 2000 ayant pour objectif de faire de l'Alsace un
pôle de compétences dans le domaine de la télévision à haute définition,
projet qui s'achève en fiasco. Les deux départements alsaciens poursuivent
parallèmement un plan de câblage destiné à couvrir l'intégralité des 900
communes alsaciennes. Aujourd'hui, l'Asace a un taux d'équipement et un
taux de pénétration supérieurs à l'ensemble des régions françaises. Le
taux de Strasbourg dépasse les 45 % (contre 23 % en moyenne nationale).
Dès 1994, les collectivités locales s'engagent dans le projet Cristal
appelé à favoriser l'interconnexion des différents résaux, l'objectif
étant de mettre dès l'an 2005 l'interactivité à la portée de tous les
Alsaciens. Après 20 millions de F d'investissements, seul Récital, un
Intranet pour collectivités locales est véritablement opérationnel quatre
ans plus tard, ne reliant toutefois que trente communes !
° Filiale des "Dernières Nouvelles d'Alsace", SdV Plurimédia est considéré
comme le "pape de la télématique française".
° L'agence pour la diffusion de l'information technologique, l'Adit, basée
à Strasbourg assure discrètement une activité de collecte-traite-diffusion
d'informations pour le compte des entreprises françaises.
° Tout doucement, le Crédit Mutuel impose son cyberguichet.
(Dossier de trois pages - La Tribune - 11/05/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas