"L'Amérique Latine est prête pour partager du contenu numérique littéraire"

Par 08 juin 2011
ebook icône

Les pays du continent sud-américain doivent profiter de leur culture du partage pour aider à la diffusion d'e-book. Cela, en proposant gratuitement du contenu général, avant de proposer des options payantes.

Interview de Octavio Kulesz, fondateur et dirigeant de la maison d'édition numérique Teseo.

L'Atelier : Comment attirer les gens à acheter des livres numériques ?

Octavio Kulesz : En Amérique Latine la société est basée sur le partage. Lorsqu'une personne achète un livre papier, elle le lit et le donne à son entourage pour qu'il puisse le consulter ensuite. Je crois que c'est sur ce modèle que nous devrons nous appuyer pour diffuser des oeuvres numériques payantes. Notamment via des plates-formes de partage d'œuvres gratuites. Ce contenu conduira les gens à payer pour des choses plus pointues. Je pense en effet que nous devons proposer gratuitement les travaux les plus généraux pour faire accepter cette forme de contenu qui drainera ensuite le public vers des publications payantes. Le numérique ne veut pas dire qu'il ne faut pas se soucier de la qualité, au contraire, il faut se servir de cet outil comme la possibilité de diffuser une variété plus importante d'ouvrages.

Le modèle freemium, seul modèle d'affaire ?

Non, l'ère du numérique ouvre de nouvelles possibilités de monétisation du contenu. Il y a d'une part le contenu payant mais je pense qu'il va rester encore marginal car les gens ne sont pas encore prêts à payer du contenu directement. Il faut donc aller chercher de nouvelles idées, il peut s'agir de la publicité mais les lecteurs ne semblent pas prêts à subir une intrusion de la part des annonceurs. Il reste alors les partenariats. Il faudra sans aucun doute se tourner vers les opérateurs mobiles. En effet, on s'aperçoit que la majorité des lectures numériques ont lieu sur des téléphones mobiles. Comme pour la musique qui s'intègre aujourd'hui dans les forfaits mobiles, il faudra convaincre les opérateurs de proposer à leur client des abonnements leur permettant de partager en toute légalité des e-book.

Mais comment populariser le format auprès de tous ?

En passant par exemple par le gouvernement. En Argentine mais également au Brésil où encore au Paraguay, celui-ci met dès à présent à la disposition de nombreux élèves des ordinateurs qui leur permettent d'accéder à du contenu numérique légal en ligne. De plus, il est de leur ressort de subventionner des oeuvres d'importance et d'éduquer notamment les plus jeunes à ne pas pirater du contenu sur la Toile. Dans un environnement économique où les classes moyennes gagnent du terrain chaque jour, il faut leur donner la possibilité d'accéder à la technologie en proposant des aides financières. Il faut également aider les auteurs à mieux se protéger en harmonisant les législations sur la propriété intellectuel.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas