L'Amérique numérise son savoir sans visées commerciales

Par 15 octobre 2008

Un consortium de bibliothèques universitaires et plusieurs facultés numérisent leurs catalogues sans l'aide d'entreprises privées. Les ouvrages seront rassemblés au sein d'un même référentiel.

La bibliothèque universitaire de Hong Kong annonçait la semaine dernière numériser l'ensemble de ses ouvrages rares pour les mettre plus facilement à la disposition du public. C'est au tour de plusieurs librairies américaines de créer une édition numérisée des livres qu'elles possèdent. Le dépôt virtuel, baptisé HathiTrust, réunira plusieurs millions d'ouvrages. Ceux tombés dans le domaine public - un cinquième d'entre eux en moyenne - seront accessibles en ligne aux lecteurs. Les autres ne pourront être consultés de cette manière. Ils seront quand même numérisés dans un but de préservation. Ils serviront également aux chercheurs et universitaires, mais les responsables du projet restent vagues sur le sujet. Des solutions pédagogiques devraient cependant être mises en place.
Un projet d'envergure nationale
2,1 millions d'ouvrages ont déjà été numérisés, représentant sept cent trente huit millions de pages ou 25 miles (40 km), se plaisent à souligner les participants au projet. Ce qui est intéressant à noter sur cette initiative, c'est son ampleur : elle est composée du consortium de douze universités américaines connu sous le nom de Committee on Institutional Cooperation (CIC) et des onze bibliothèques universitaires du système de l'université de Californie. L'université de Virginie a également rejoint les troupes. Le projet est chapeauté par la California Digital Library. "Avant cette collaboration, chaque bibliothèque faisait elle-même son propre catalogue. La numérisation des ouvrages créera un thesaurus commun, riche de plus de références et sans doublons", souligne John Wilkin, de l'université du Michigan.
Des ressources pour la recherche
Pour le CIC et l'université de Californie, cette entreprise de numérisation n'est pas une première. Les deux institutions avaient déjà conclu des partenariats avec Google, afin de scanner certaines de leurs collections pour le projet Google Book Search. Dix millions de livres sont ainsi passés dans le catalogue Google. Dans le cadre de HathiTrust, ils ne seront pas numérisés de nouveau, mais ajoutés directement à cette base de données. Le prix de l'opération n'est pas indiqué. À noter : HathiTrust est une transcription du mot hindi Hathi, qui signifie éléphant. Un animal réputé pour la qualité et la pérennité de sa mémoire.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas