L'Amérique du sud friande de produits électroniques

Par 13 septembre 2011
homme latino-américain écrivant sur une tablette

Les populations acquièrent de plus en plus des notebooks, des tablettes mais aussi, au Brésil, des traditionnels ordinateurs fixes.

Les Sud-Américains, amateurs de produits électroniques ? Sans aucun doute, répond GfK dans une étude. Selon le cabinet, la région représentait 9 % des dépenses totales effectuées dans le secteur (qui couvre les biens électroniques comme les produits liés aux télécommunications et à l'informatique). En 2010, ce chiffre est passé à 10 %, et ce sont 12 % qui sont attendus cette année. Evidemment, ce sont les produits liés à la mobilité qui sont le plus populaire. Et notamment les notebooks. Les ventes ont ainsi augmenté de plus de 75 % en Argentine, de 61 % au Pérou et de 44 % au Chili.

Les tablettes bientôt en tête de gondole ?

Les tablettes, encore peu répandues, sont également en train de gagner en popularité. Au Chili, elles représentent 3 % des ventes, quand l'Argentine et le Brésil parlent plutôt de 2 %. L'une des raisons qui explique cette installation très douce, c'est que dans ces deux derniers pays, les taxes sur les produits importés sont très élevées. Rendant les tablettes encore plus coûteuses, et donc hors de la portée de nombreuses bourses. Une situation qui devrait changer : GfK explique que par exemple au Brésil, le gouvernement devrait baisser les taxes pour certaines catégories de produits. Plusieurs entreprises devraient aussi en construire à l'échelle nationale.

Des ordinateurs fixes appréciés au Brésil

A noter qu'au Brésil, les ventes de PC continuent à avoir la cote, contrairement à la majorité des pays : ces dernières ont augmenté de 4 %. L'explication ? La montée en puissance d'une classe moyenne qui commence à accéder aux outils informatiques pour la première fois. La situation n'est pas la même dans les autres pays de la région : les ventes sont en baisse de 21 et 29 % en Argentine et au Chili.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas