L'an passé, le trafic téléphonique international a représenté 360

Par 30 octobre 1997

milliards de F environ. Selon le spécialiste américain des études sur les télécommunications, TeleGeography, le trafic a progressé de 13 % l'an passé avec 70 milliards de minutes. Ce marché s'est ch...

milliards de F environ. Selon le spécialiste américain des études sur les
télécommunications, TeleGeography, le trafic a progressé de 13 % l'an
passé avec 70 milliards de minutes. Ce marché s'est chiffré à 61 milliards
de dollars (360 milliards de F), soit une progression de 11,5 %. Selon
l'auteur du rapport, cette croissance est essentiellement due à l'arrivée
d'opérateurs-revendeurs et au développement de produits comme le
call-back. L'an passé sur un marché américain en croissance supérieure à
20 %, ces nouveaux venus se sont appropriés le tiers des appels
internationaux. Le marché européen n'a progressé quant à lui que de 9 %.
Les grands opérateurs sont désormais sur la défensive. Deutsche Telekom a
ainsi vu son trafic décroître. BT a vu son taux de pénétration chuter à 60
% à l'international. Aux Etats-Unis, le numéro un ATT est passé de 54,3 %
à 50,1 %. Le trafic international a augmenté en France de 10 %. Les
principaux pays de destination des appels vers l'étranger (3,1 milliards
de minutes) ont été l'Allemagne, la Grande-Bretagne, l'Italie suivies de
la Belgique, de l'Espagne et des Etats-Unis.
(Les Echos - 30/10/1997)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas