L'anglais ne sera plus la langue universelle du web après 2001.

Par 22 juin 1999

Selon une enquête du cabinet d'études Computer Economics (http://www.computereconomics.com, les internautes anglophones passeront de 54 % en 1999 à 51 % en 2001, 46 % en 2003 et 43 % en 2005. Se...

Selon une enquête du cabinet d'études Computer Economics
(http://www.computereconomics.com, les internautes anglophones passeront
de 54 % en 1999 à 51 % en 2001, 46 % en 2003 et 43 % en 2005.
Selon l'étude, le nombre des internautes anglophones devrait progresser de
60 % au cours des six prochaines années, tandis que les non-anglophones,
principalement issus de la région Asie-Pacifique et d'Amérique Latine,
devraient progresser de 150 %.
Ces résultats auront des conséquences sur la stratégie des entreprises sur
le web, selon Michael Erbschloe, vice-président de Computer Economics "il
deviendra impératif que les entreprises offrent une version multilingue de
leurs sites et que certaines envisagent d'oublier le système de la version
anglaise par défaut. Dans de nombreux cas, celle-ci se révèlera même
complètement inutile".
(Information ZDNet France du 23/06/1999 parue dans Yahoo ! France)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas