L'apprentissage collaboratif passe par un site d'échange commun

Par 14 décembre 2011 Laisser un commentaire
collaboration

StudyPods permet aux élèves et professeurs de différentes facultés de collaborer en s'échangeant du contenu. Le but : favoriser la transmission et le rassemblement des connaissances au sein d'une seule base de données

Dans le but de faciliter la collaboration entre les étudiants de plusieurs facultés américaines, la texane PersonalWeb a lancé un réseau social interuniversitaire sur lequel les élèves sont incités à publier du contenu pédagogique sous la forme de modules (ou "PODS"). La plate-forme, baptisée Studypods, prend en fait la forme d'une base de données en ligne que se partagent différentes universités, et sur laquelle chaque utilisateur peut à la fois poster et consulter l'ensemble des publications présentes sur le réseau. Afin de pousser à la participation, la réflexion, et le dialogue, le site propose également un outil de chat  vidéo, à travers lequel ils peuvent mener des discussions relatives aux contenus postés.

Une collaboration entre élèves et professeurs dans l'intérêt de tous

A noter que les professeurs pourront également se greffer sur cette base de données, pour par exemple créer un contenu relatif à un cours particulier. Là encore, les chercheurs soulignent l'intérêt d'un tel processus en ce qu'il permet une interaction plus forte entre enseignants et apprenants. Pour Mike Weiss, président de PersonalWeb, "le recours à un tel système a permis de résoudre un problème courant des réseaux sociaux classiques tels que Facebook : à savoir que les demandes de contact provenant des professeurs étaient le plus souvent rejetées par les étudiants, empêchant tout contact extra-scolaire".

Le partage au centre de l'idée de réseau

Pour les développeurs du logiciel, cette idée d'apprentissage collaboratif entre universités est intéressante, et vise à deux objectifs distincts. Le premier est de pousser tous les types d'étudiants à s'impliquer et à participer. Ainsi, "là où les élèves moyens trouveront matière à progresser et s'informer, les meilleurs éléments pourront s'y faire connaître, obtenir une véritable reconnaissance sociale" explique Mike Weiss. Le deuxième est d'enrichir les contenus sur un sujet donné, étant donné que les universités proposent chacune du matériel pédagogique différent. Une visée à court terme qui s'inscrit dans un deuxième temps à plus long terme, qui est de parvenir à former un véritable agrégat de connaissances le plus complet et hétéroclite possible

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas