L'Arcep impose une baisse de 20 % du prix de gros des SMS

Par 18 novembre 2005
Mots-clés : Digital Working

L'Arcep (Autorité de régulation des télécommunications) impose aux trois opérateurs une baisse de 20 % du prix de gros des SMS à 4,3 centimes d'euros contre 5,3 centimes. Cette mesure est...

L'Arcep (Autorité de régulation des télécommunications) impose aux trois opérateurs une baisse de 20 % du prix de gros des SMS à 4,3 centimes d'euros contre 5,3 centimes. Cette mesure est rétroactive à compter du 1 er juillet 2005.

Bouygues Telecom avait saisi l'Arcep en juillet dernier en lui demandant de revoir les prix de gros à la baisse mais également d'établir une différenciation d'avec les deux autres opérateurs. Bouygues Telecom estimait que payer le même prix qu'Orange et SFR pour faire transiter ses SMS par leurs réseaux le pénalisait puisqu'il avait beaucoup moins de clients.

L'Arcep a imposé une baisse des tarifs de 20 % mais cette baisse est générale et le tarif reste un tarif unique pour les trois opérateurs. "En refusant d'établir une différenciation tarifaire entre Bouygues Telecom et les deux opérateurs dominants (Orange et SFR) et en fixant un tarif unique, l'Autorité ne reconnaît pas la différence de taille de parc existant entre les trois opérateurs", commente Bouygues Telecom dans un communiqué.

Cette baisse ne va pas immédiatement se répercuter sur le tarif auquel est soumis le consommateur. "Rien n'a encore été décidé", explique-t-on chez Orange

(Atelier groupe BNP Paribas - 18/11/05)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas