L'architecture orientée service lie systèmes traditionnels et high-tech

Par 03 avril 2009
Mots-clés : Smart city

L'intégration du SOA dans les systèmes informatiques des acteurs du secteur aérien constitue un moyen idéal pour lier pratiques traditionnelles et nouvelles technologies.

Le recours à l’architecture orientée service (SOA) se généralise en entreprise. La raison à cela, pour Juniper : le fait que les entreprises ont fortement besoin de flexibilité. Une qualité qu’offre la SOA, en combinant les applications, ou services, pour constituer un système répondant exactement aux besoins de l’utilisateur. Le SOA permet aux compagnies aériennes de faire le lien entre le fonctionnement traditionnel du secteur et les nouvelles technologies.
Optimiser les processus
Sous SOA, il est plus facile pour les entreprises de mêler des éléments provenant de plusieurs sources, afin d’optimiser les processus. Et l’étude de Juniper de citer Japan Airlines, qui utilise l’architecture orientée services pour intégrer les manuels de maintenance à son propre système de recommandation des bonnes pratiques. Une combinaison idéale pour la compagnie, qui optimise par là son contrôle des données techniques. Et diffuse de manière plus complète l’information aux collaborateurs.
Combiner avec les Saas
D’autre part, les sites Internet des acteurs du secteur intègrent grâce au SOA des données online et offline : par exemple des applications provenant de sites partenaires. Un système qui optimise les services et l’expérience des utilisateurs. L’étude évoque également l’importance de la combinaison du SOA avec l’informatique dans les nuages, qui renforce la flexibilité. Cette mutation au sein du secteur aérien, commence s’amorcer : l’étude Airport IT Trands Survey 2008 indique que plus de la moitié des aéroports auront intégré ce type de structure dans leur système informatique d’ici cinq ans.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas