L'armée perturbée par l'iBook d'Apple.

Par 26 septembre 1999
Mots-clés : Smart city

Selon le dernier bulletin du CNRS, l'iBook utilise en effet une fréquence de 2,4 GHz pour la réception de l'Internet sans fil, fréquence réservée en France à l'armée sauf autorisation. L'autoris...

Selon le dernier bulletin du CNRS, l'iBook utilise en effet une fréquence
de 2,4 GHz pour la réception de l'Internet sans fil, fréquence réservée en
France à l'armée sauf autorisation.
L'autorisation est tacite dans 300 grandes villes françaises dans un délai
d'un mois. En dehors de ces grandes villes, l'utilisateur d'appareil dans
la bande des 2,4 GHz doit demander individuellement une autorisation à
l'ART.
Un appareil utilisant cette fréquence peut brouiller un appareil de
l'armée ou vice-versa. Apple minimise toutefois l'affaire en rappelant
que la portée de l'iBook ne dépasse pas 50 m.
En tout cas, chaque utilisateur d'iBook utilisant la borne Airport devra
remplir une demande d'autorisation auprès de l'ART et de l'armée.
Une peine de prison de 6 mois et une amende de 200 000 F peuvent être
infligés en cas de dérogation à cette obligation légale.
(Christine Weissrock - Atelier Paribas)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas