L'art et la science aident à comprendre les émotions

Par 17 avril 2009
Mots-clés : Smart city, Europe

En mélangeant projet artistique et techniques scientifiques, Caméléon analyse comment les personnes communiquent les émotions. Une solution pour améliorer l'interaction entre les personnes dans les mondes réels et virtuels.

Les émotions sont elles contagieuses ? Pour répondre à cette question, l'artiste Tina Gonsalves s'est associée à des neuroscientifiques. Ils ont ainsi lancé le projet Caméléon. Ce dernier consiste à étudier à travers des reproductions digitales comment les émotions se propagent d'une personne à l'autre. Du côté scientifique, ils ont mis au point un algorithme - développé par Chris Frith de l'université de Londres - qui analyse les expressions. La tentative a permis de montrer que les personnes ont tendance à copier des sentiments comme la peur ou la joie.
Des applications dans les mondes numériques
Mais pas seulement : la colère par exemple serait une émotion qui entraînait une réaction de sympathie de la part des passants et non un effet miroir comme les précédentes. Du côté artistique, Tina Gonsalves a monté une exposition visuelle mettant en relation la diffusion de l'émotion entre les personnes et la façon dont celle-ci est exprimée sur les visages. Pour y parvenir, elle a fait défiler des personnes devant des vidéos exprimant différentes émotions. Les visages de celles-ci ont ensuite été analysés au moyen d'un logiciel de reconnaissance faciale.
Une exposition de visages
Cette nouvelle approche de l'analyse des émotions ouvre des portes dans les mondes virtuels : l'utilisation d'avatars aux expressions visuelles développées peut améliorer les communications entre les participants. Dans le monde réel, celle-ci pourrait avoir des applications médicales note le New Scientist, notamment dans la compréhension des réactions des personnes autistes et schizophrènes aux personnes autour d'eux. L'exposition est visible au Lighthouse de Brighton.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas