Le laser guide le fauteuil roulant vers le coffre

Par 02 mai 2008
Mots-clés : Smart city

Le fauteuil roulant robotisé de l'université de Lehigh se dirige seul vers le coffre une fois que son propriétaire s'est installé au volant de sa voiture. Ce, grâce à un système de télédétection et de téléguidage par émissions lumineuses.

Des solutions existent pour permettre aux personnes en situation de mobilité réduite de passer de leur fauteuil roulant à la chaise conducteur de leur voiture. Mais cette autonomie est partielle : une aide est nécessaire pour ranger la chaise dans le coffre, puis la ressortir quand la personne handicapée est parvenue à destination. Pour résoudre ce problème, une équipe de l'université de Lehigh a développé une chaise robotisée guidée par un système de laser et capable de trouver seule son chemin vers le coffre. Puis de revenir vers son propriétaire quand celui-ci en a besoin. Le fonctionnement est simple : le conducteur ouvre la porte de sa voiture, passe de son fauteuil au siège avant du véhicule, puis presse un simple bouton. Celui-ci ouvre le coffre de la voiture et déploie un chariot élévateur.
Le laser aligne le fauteuil et le chariot élévateur
Le robot part ensuite seul vers l'arrière de l'auto, puis se range sur le chariot qui le ramène à l'intérieur. Le scénario est le même en sens inverse."Le véritable défi est d'aligner la plate-forme et le fauteuil avec une fiabilité totale", explique John Spletzer, spécialiste en robotique et l'un des fondateurs du projet. Pour y arriver, les responsables du projet ont installé un ordinateur de bord qui utilise un système de télédétection et de mesure optique (LIDAR) afin de permettre à la chaise de se déplacer logiquement. Les lumières laser placées sur les accoudoirs permettent ainsi de rebondir sur les objets qui les entourent afin de détecter la position exacte du fauteuil pour l'aligner avec le chariot élévateur. Selon les chercheurs, le système serait capable de réaliser sa mission avec succès dans plus de 97 % des cas.
Un lancement dans l'année
Ce, même si certains éléments extérieurs rendent la tâche plus ardue, comme la présence de pluie, de phares ou de terrain instable (graviers, terre molle...). Si le dispositif peine à s'aligner, il est capable de recommencer. Le fauteuil robotisé devrait être commercialisé dans le courant de l'année pour la somme de 30 000 dollars. Le tarif peut sembler élevé. Mais le système peut être réutilisé en cas d'achat d'une nouvelle voiture. Avant son lancement officiel, le système doit encore obtenir l'accord de l'US Food and Drug Administration, l'agence de protection du consommateur dans le domaine de la santé. En effet, il s'agit ici de modifier un appareil à l'origine prévu pour une utilisation médicale. Selon les chercheurs, ce délai ne devrait pas dépasser les deux mois.
 

 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas