Last minute anticipe une hausse de 60 % du tourisme en ligne, et veille sur voyage-sncf

Par 01 octobre 2004

Le voyagiste en ligne a tenu hier une conférence de presse où il a annoncé une bonne et une moins bonne nouvelle. L’heureuse annonce concerne l’évolution du chiffre d’affaires du marché du...

Le voyagiste en ligne a tenu hier une conférence de presse où il a annoncé une bonne et une moins bonne nouvelle. L’heureuse annonce concerne l’évolution du chiffre d’affaires du marché du tourisme en ligne. Selon les estimations du voyagiste, ce dernier devrait passer de 1,4 milliards d’euros en 2004, à 2,4 milliards d’euros l’an prochain, soit 60 % de croissance.La moins bonne nouvelle concerne la prédominance des parts de marché du site « voyage-sncf » qui devraient atteindre 56 % cette année et 62 % l’an prochain. Allié à plusieurs autres acteurs du marché, Lastminute reproche au site de la SNCF des pratiques anti-concurrentielles, comme une inscription en opt-out (inscription par défaut) à sa newsletter hebdomadaire, la mise en avant unique des voyages avions du concurrent de Lastminute Expedia… Le conseil de la concurrence tranchera le 13 octobre prochain.Concurrent directe de voyage-sncf, Lastminute revendique aujourd’hui 14 % de parts de marché. Il souhaite progressivement étendre son offre à des partenaires dans l’hôtellerie, la location de voiture… Afin de tirer au mieux partir du marché du voyage en ligne. Ce dernier représenterait 6 % du chiffre d’affaires liés aux voyages, contre déjà 19 % aux Etats-Unis, selon le cabinet Phocus Wright.(Atelier groupe BNP Paribas - 01/10/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas