L'Atlas 3D du cerveau s'affichera bientôt sur le web

Par 14 mars 2008 1 commentaire
Mots-clés : Smart city

L'institut Allen proposera des modèles de l'encéphale en trois dimensions dédiés aux communautés de chercheurs. Ceux-ci permettront de mieux comprendre l'expression des gènes liés à cet organe.

Un modèle de cerveau humain, celui d'une souris ainsi que la colonne vertébrale du rongeur, le tout en trois dimensions. C'est ce que l'institut Allen propose de mettre à disposition de la communauté de chercheurs en thérapie génique. Ces "atlas" feront figure de véritables cartographies en ligne qui permettront aux scientifiques de mieux comprendre l'activité des gènes au sein de ces organes vitaux. Ces outils de recherche seront consultables sans restriction aucune. "Nous pensons qu'offrir un accès gratuit à ces ressources uniques est la meilleure manière d'encourager un usage et une collaboration étendus pour au final permettre d'accélérer le progrès médical", a déclaré Elaine Jones, directeur opérationnel pour l'institut américain.
Un modèle de cerveau dédié à la génétique
L'application Allen Brain Atlas (ABA), dédiée à l'exploration du cerveau humain, est d'ores et déjà téléchargeable sur le site du centre de recherche. Elle autorise donc la navigation au sein d'un modèle interactif de l'organe cérébral. Les données représentant l'expression des gènes y sont intégrées et également proposées sous un format 3D avec une résolution de l'ordre de 100 μm3 (unité de volume). Les spécialistes pourront également y visualiser des expressions formées par la superposition des gènes générés en 3D, de même qu'ils disposeront de différentes techniques de navigation. Barre de recherche et listing de liens vers les modèles tridimensionnels seront notamment proposés. L'outil autorisera les comparaisons entre des cerveaux sains et d'autres atteints de pathologies ou de "désordres mentaux" tels que l'autisme, la schizophrénie, les scléroses, etc.
Vers une nouvelle médecine…
"Au moment où nous entrons dans une nouvelle ère de la médecine, plus personnalisée, comprendre les variantes entre individus touchés par des maladies très hétérogènes sera un pas fondamental vers le développement de nouvelles stratégies de traitement", a expliqué le Docteur Greg Foltz, neurochirurgien. L'outil d'étude de cerveaux de souris, prochainement disponible, fournira quant à lui des images de l'organe à différents stades de son développement. Soit une vision dans "le temps et dans l'espace" de la mécanique génétique qui préside à la maturation du cerveau. Ces projets sont ouverts aux chercheurs en premier lieu, mais aussi aux industriels et organisations concernés par les domaines de la génétique, précise l'institut de recherche.

Haut de page

1 Commentaire

suis content de pouvoir bientot m informer a ce sujet merci

Soumis par susini (non vérifié) - le 24 juillet 2008 à 19h09

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas