L'automobile pressent les routes dangereuses

Par 10 avril 2008
Mots-clés : Smart city, Europe

PReVENT détecte en avance la présence d'ornières et de virages en épingle afin de prévenir le conducteur de l'imminence d'un danger. Les informations sont aussi envoyées vers une base qui réactualise les cartes satellites.

Les systèmes de géolocalisation ne se contentent plus d'indiquer un parcours : ils sont désormais capables de repérer toute situation inhabituelle et l'approche d'un obstacle. Un tel système devrait prochainement être proposé par le projet européen PReVENT, dont le but est de développer des environnements permettant d'assister entièrement le conducteur. La solution, baptisée Map&Adas, consiste en une interface qui rassemble les données collectées par le GPS et par un capteur dit prédictif. Celui-ci, nommé Adas Horizon, permet d'avoir une compréhension de son environnement : qualité de la route, position de la voiture par rapport à celle-ci et à d'autres véhicules, etc. Un ordinateur embarqué dans le véhicule compare en permanence les informations captées par le radar à celles transmises par le satellite. Si un obstacle inconnu est repéré, le conducteur est alerté par un signal sonore.
Des cartes routières réactualisées en permanence
Entre autres choses, le dispositif sera capable d'informer le conducteur de l'imminence d'un virage en épingle, d'une pente abrupte, d'une ornière ou d'une intersection aveugle. Le système devrait également permettre d'envoyer des informations sur la présence d'un accident. Il pourra aussi communiquer par Wi-Fi avec les dispositifs embarqués dans les véhicules à proximité, afin d'enregistrer des informations supplémentaires que ces derniers auraient pu percevoir. L'intérêt final étant de donner à l'automobiliste la possibilité de réagir plus vite. Autre avantage : les nouveaux paramètres détectés sont également scannés et envoyés à une base de données centralisée, qui réactualise automatiquement les cartes satellites pour que les autres automobilistes puissent en profiter. Le dispositif sera proposé aux fabricants en marque blanche, ce qui signifie qu'ils pourront l'adapter à leurs propres modèles.
Anticiper les feux rouges = moins d'accidents
Cette démarche devrait permettre d'éviter les problèmes d'interopérabilité. A terme, les scientifiques souhaitent aussi développer un système permettant de prévenir les automobilistes si un feu de signalisation s'apprête à passer au rouge. Ce, afin de leur donner la possibilité de ralentir en avance. Si un panneau n'est pas enregistré sur la carte, le dispositif serait alors capable d'actualiser automatiquement cette dernière. Maps&Adas pourrait aussi rendre plus performants d'autres sous-projet de PReVENT. Et donc d'accélérer la mise en place d'un système automatisé de prévention et de détection des dangers de la route. Les scientifiques évoquent ainsi le dispositif Lateralsafe, qui utilise des capteurs pour identifier l'éventuelle présence d'obstacles dans les angles mort. Selon les responsables de PReVENT, l'initiative est le plus grand projet de recherche mené autour de la sécurité automobile en Europe. Il bénéficie en effet d'un budget de plus de 50 millions d'euros et réunit près d'une soixantaine de partenaires.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas