[Laval Virtual] : La réalité augmentée dévoile aux citoyens la ville du futur

Par 15 mars 2013 Laisser un commentaire
réalité augmentée

Les technologies donnent également l’opportunité aux villes de dévoiler aux citoyens leurs plans pour le futur. Et pour Laval, cela passe par la réalité augmentée.

A l'occasion de la 15ème édition de Laval Virtual qui se tiendra la semaine prochaine, la Ville de Laval et son agglomération nous ont expliqué leur projet de maquette de la future cité de la réalité virtuelle, qui sera présentée lors du salon. En effet, suite au départ du 42ème régiment de transmission de la ville, celle-ci va avoir l'occasion de réaménager près de 50 hectares laissés libres, et propose aux Lavallois de découvrir en avant-première le futur de ce quartier. Pour cela, Laurent Chrétien, directeur du salon et chef du projet de la cité de la réalité virtuelle, a dévoilé à L'Atelier que « des tables basses interactives ainsi qu'une application mobile permettront aux personnes présentes sur le salon d'avoir un aperçu en réalité augmentée du projet qui devrait prendre place d'ici septembre 2015 ».

Comment ça marche ?

D'après celui-ci, ces tables mesureront près 1,5 mètres de côté et seront recouvertes soit d'une photo aérienne du quartier Ferrié (ancien quartier du 42ème régiment), soit de celle du vieux centre de Laval. Les visiteurs seront alors invités à télécharger une application gratuite ou à utiliser les tablettes équipées de celle-ci mises à disposition par la ville de Laval et son agglomération. « Ils n'auront alors qu'à passer la tablette au-dessus d'une des photos, qui grâce à des marqueurs feront apparaître les maquettes virtuelles sur l'écran de la tablette » continue Laurent Chrétien. Des cartons imprimés de ces photos seront par la suite distribués aux visiteurs qui pourront faire fonctionner l'application n'importe où – une fois installée sur leur appareil mobile. Cette application devrait d'ailleurs être pérennisée à l'Office de Tourisme.

 

Pourquoi ce choix ?

Le but de ce dispositif est évidemment en premier lieu d'offrir aux citoyens lavallois une meilleure transparence concernant les projets de la ville, et cela par le biais des technologies. Mais l'intérêt serait également économique. Car selon Laurent Chrétien, le but de cette initiative, comme celui du salon, est évidemment «d'attirer des entreprises pour qu'elle viennent s'implanter à Laval.» D'autant plus que le quartier en question devrait être consacré en grande partie à l'innovation et aux nouvelles technologies, un peu à l'image du salon. Une idée en tout cas qui fait écho à ceux des secteurs plutôt marketing, puisque comme nous l'avons récemment vu, la réalité augmentée se développe de plus en plus pour l'achat en ligne.

 

Haut de page

Vos commentaires

(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Aucune balise HTML autorisée
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

En soumettant ce formulaire, vous acceptez la politique de confidentialité de Mollom.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas