L'avatar reflète la personnalité du consommateur

Par 15 juillet 2010 2 commentaires
Mots-clés : Future of Retail

L'université de Concordia établit une corrélation entre les repères visuels choisis par les membres de Second Life pour leur avatar et leurs traits de caractère bien réels. Un état de fait à exploiter pour les marketeurs.

Comprendre la personnalité des internautes en fonction des avatars qu'ils se sont créés offre des perspectives marketing pour les annonceurs, affirment deux chercheurs de l'université de Concordia. Ceux-ci proposent un modèle d'analyse des personnages virtuels visant à établir un profil pertinent de l'utilisateur qu'il incarne. Le modèle se base sur une étude des avatars présents sur Second Life, et met en lumière plusieurs points caractéristiques, permettant d'expliquer les mécanismes psychologiques à l'œuvre. "Les membres de la communauté de Second Life utilisent une certaine apparence et des 'repères visuels', comme le charme, le genre sexuel, la coupe de cheveux, ou l'expression faciale", notent les scientifiques. Les internautes cherchent par ce biais à faire passer leurs impressions ou leurs opinions, de la façon la plus juste possible.
Adapter les opérations marketing
Analyser ces mécanismes s'avère intéressant pour les entreprises, qui peuvent ainsi adapter leurs opérations marketing en modifiant leurs propres personnages virtuels - si elles utilisent des community managers en trois dimensions sur les réseaux sociaux, par exemple. Et surtout analyser - via le modèle de Brunswik - la personnalité des consommateurs qui se dissimulent derrière leur avatar, mais transparaît aussi à travers ces signes visuels caractéristiques. Le modèle de Brunswik est un modèle d'analyse psychologique qui s'intéresse aux choix effectués par un individu pour certains symboles visuels, qui représentent sa personnalité. Pour l'étude, un panel de personnes présentes sur Second Life a été interrogé par les chercheurs. Sept participants devaient déterminer la personnalité de 75 membres de la communauté, en fonction des avatars de ceux-ci.
La personnalité reflétée par les signes extérieurs
Membres dont les scientifiques avaient étudié la personnalité au préalable, en leur soumettant des questionnaires. Et les résultats indiquent que les repères visuels correspondent bien au caractère réel de l'utilisateur. "Nous avons constaté que les impressions, fondées sur les traits superficiels d'un simple avatar, peuvent refléter avec justesse la personnalité de la personne réelle qui est incarnée", notent les chercheurs. A noter : ces derniers rappellent que selon le Gartner, 80 % des 500 plus importantes entreprises et des consommateurs actifs sur Internet posséderont un avatar ou seront présents dans une communauté virtuelle d'ici la fin de l'année 2011.

Haut de page

2 Commentaires

Une nouvelle voie vers la détermination de qui cherche quoi ? Intéressant pour le référencement !!

Soumis par Blog SEO - Vince (non vérifié) - le 15 juillet 2010 à 16h44

Bonjour,
Vos articles sont très intéressants, et votre travail de veille remarquable. Nous aimerions néanmoins avoir des liens vers les sources (par exemple l'étude ici citée) afin de poursuivre nos recherches.
Merci

Soumis par Gehan (non vérifié) - le 16 juillet 2010 à 10h28

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas